Le Parmenide de Platon et la querelle des universaux dans l'ontologie analytique.

par Gilles-Alexandre Kevorkian

Projet de thèse en Philosophie (métaphysique, épistémologie, esthétique)

Sous la direction de Frédéric Nef et de Francis Wolff.

Thèses en préparation à Paris, EHESS , dans le cadre de École doctorale de l'École des hautes études en sciences sociales depuis le 10-12-2010 .


  • Résumé

    La critique de la théorie platonicienne des idées ou des formes trouve sa première critique dans le 'parménide' de platon. sa matrice sert à la critique et à la réélaboration aristotélicienne de l'universel, en même temps qu'elle engendre la 'philosophie des commentateurs' de tradition néoplatonicienne. or, cette matrice platonicienne se trouve reprise dans l'ontologie analytique selon une double perspective : dans la perspective historique, les commentateurs de platon de tradition analytique réélaborent une interprétation du 'parménide' qui renouvelle la description du réalisme des universaux; dans une perspective constructive, la querelle des universaux se confronte aux objections du 'parménide' que reprennent selon l'opposition de platon et d'aristote, chisholm, wolterstorff, armstrong, loux, etc. de façon générale, les questions du réalisme et du nominalisme, avec toutes leurs variantes, extrêmes et modérées, se trouvent décidées à partir des problèmes inaugurés dans le 'parménide'. thématiquement, les questions ontologiques de la nature de l'universel, de la relation de l'un et du multiple, mais aussi les questions sémantiques de la référence et de la prédication, s'y déterminent. plus précisément, l'argument du troisième homme, les divers schémas de régression qui en découlent (chez russell et bradley notamment), la question de la localisation de l'universel, et les discussions sur l'immanence ou la transcendance, la question de la ressemblance et son rapport à l'identité, déterminent, dans leur formulation originale chez platon, la configuration des problèmes contemporains. la seconde partie du parménide propose à l'ontologie contemporaine un champ peu exploré.


  • Pas de résumé disponible.