Expression de la temporalité dans le discours d'apprenants japonais du français langue étrangère : une approche acquisitionnelle et didactique

par Najima Kerrou

Projet de thèse en Sciences du langage

Sous la direction de Marion Pescheux et de Sandra Benazzo.

Thèses en préparation à Lille 3 , dans le cadre de École doctorale Sciences de l'homme et de la société (Villeneuve d'Ascq, Nord) depuis le 01-10-2010 .


  • Résumé

    Cette thèse se propose d'étudier l'acquisition guidée d'une langue étrangère (le français langue 3) par des apprenants japonais en milieu hétéroglotte dans une perspective fonctionnaliste. le japonais et le français sont deux langues typologiquement lointaines qui disposent de systèmes linguistiques très différents pour exprimer la temporalité. cette étude portera sur la manière dont les locuteurs japonophones en milieu universitaire au japon expriment en français (aux niveaux débutant, intermédiaire et avancé) la référence au domaine conceptuel de base qu'est le temps dans la construction de discours narratifs. l'expression de la temporalité sera étudiée à travers l'analyse de la production langagière des apprenants, sous forme d'un corpus de données orales et écrites recueilli selon la méthode longitudinale (trois séries d'entretien durant une année universitaire), ainsi qu'à travers l'analyse de la conception culturelle du temps au japon et en france. un retour réflexif sur les tâches langagières sous forme d'entretien d'explicitation (élaboré par vermersch) conduit en japonais permettra d'obtenir des réflexions métalinguistiques sur le développement des références temporelles. une comparaison avec les récits d'étudiants japonais apprenant le français en france mettra en relief l'importance du contexte d'apprentissage dans le processus d'acquisition de la temporalité.


  • Pas de résumé disponible.