Femmes, médecine et sexualité en tunisie

par Nedra Ben ismaïl (Karray)

Projet de thèse en Psychologie

Sous la direction de Fethi Benslama.

Thèses en préparation à Paris 7 depuis le 30-11-2010 .


  • Résumé

    La tunisie a connu en cinquante ans des changements profonds (structure familiale, code du statut personnel, éducation), qui ont permis l'avènement d'un nouveau rapport des sexes. ils ont aussi généré de nouvelles tensions notamment en matière de sexualité : les tunisiens restent attachés aux valeurs traditionnelles telles que l'inconditionnel de la virginité, et plus généralement, la sexualité féminine qui demeure taboue. pourtant, la réalité sociale se voit débordée par un champ de pratiques en rupture avec ces valeurs. l'intériorisation des repères identificatoires conflictualisés ont introduit un hiatus dans la demande adressée à l'autre, amenant souvent les femmes à se plaindre de symptômes divers, à souffrir d'une féminité blessée, culpabilisée, dénarcissisée. refusant de se poser comme exclusivement objet de jouissance qui la mettrait hors discours, elles créent l'incompréhension du partenaire, voire convoque son angoisse, face à ce désir énigmatique dont il risque imaginairement de sortir perdant ; une véritable mise à l'épreuve de son rapport à la castration. la parole en matière de sexualité, taboue dans le champ social, se délie dans les lieux protégés que sont les cabinets médicaux et les ‘psys'. l'espace médical se pose de fait comme le repère symbolique pour une demande qui ne ressortit à priori, ni à la morale religieuse, ni à la tradition ; le lieu privilégié d'où nous pouvons saisir l'état actuel des plaintes psychosomatiques et ce qu'elles traduisent du discours inconscient. la place du médecin étant celle du sujet supposé (tout) savoir, à ce titre, il organise le sexuel, fonde l'ordre du désir et réoriente le normal et le pathologique. nous nous intéresserons à la manière dont le médecin, à la fois ‘homme de sciences' et ‘homme ordinaire' aborde le sexuel, la féminité et la psychopathologie. a quels fantasmes, préjugés, croyances, références culturelles, a-t-il recours, quand la demande qui lui est adressée excède le médical ? de quoi est faite son écoute clinique, quelles sont les modalités d'implication inconsciente de ce ‘personnage supposé hors-jeu pour le désir, le médecin' (w. granoff) ? confrontant le médecin à de nouvelles plaintes et une nouvelle sexualité, les patientes à leur tour bousculent ces frontières, amenant le médecin à se laisser enseigner par le social, devenant lui-même ‘fabriquant' actif de nouvelles normes : la ‘solution' offerte par la médecine pour réparer l'hymen des femmes, n'a t-elle pas créé un nouveau rapport à la virginité ?


  • Pas de résumé disponible.