La broderie en art, une ecriture singuliere.

par Carine Kool

Projet de thèse en Études anglophones

Sous la direction de Nicole Terrien.

Thèses en préparation à Rennes 2 depuis le 14-11-2010 .


  • Résumé

    Le point de départ de la recherche est l'interrogation de l'usage de la broderie dans le champ de l'art contemporain : comment et pourquoi les artistes, et plus spécifiquement les artistes anglo-saxons, ont été de plus en plus nombreux à s'en emparer ces dernières décennies. médium d'expression artistique d'abord mais, bien plus que cela, véritable écriture singulière. de quelles racines se revendique cette écriture ? notre interrogation remontera aux sources intrinsèques de cet art de l'ajout et de l'ornementation que les sont les tatouages corporels avant d'aborder l'évolution de la broderie sous son aspect instrument d'instruction scolaire des filles et son développement entre domesticité et professionnalisation. elle s'appuiera sur l'analyse de son évolution historique en angleterre, de l'opus anglicanum au mouvement arts and crafts. cette trajectoire permettra de contextualiser la relation que la broderie engendre entre art et littérature. parallèlement, la broderie en tant qu'écriture suppose, d'une part l'intrusion et la subversion d'une technique artisanale dans un environnement artistique entraînant un questionnement de l'opposition art-artisanat, et d'autre part, l'étude de la signification du travail manuel, et plus précisément des travaux d'aiguille et leur symbolique de l'aiguille et du fil, qui relèvent d'une dimension littéraire. le projet de recherche est de montrer que la broderie, par la médiation de l'écriture, peut être considérée comme un art à part entière.


  • Pas de résumé disponible.