Gestion des flux financiers extérieurs pour l'industrialisation de l'afrique, le rôle du régime de change.

par Namalguebzanga Christian Kafando

Projet de thèse en Sciences économiques

Sous la direction de Mickaël Goujon.


  • Résumé

    Ce sujet a pour but de travailler sur l'impact des flux financiers entrants sur l'industrialisation de l'afrique. il s'agira dans cette partie d'établir en premier une synthèse des théories de l'industrialisation avant de procéder à une analyse descriptive des différents flux, tels que les investissements directs étrangers, les transferts courants, l'aide au développement et autres flux du compte financier de la balance des paiements, du point de vue de leur utilisation par les bénéficiaires. dans cette partie, nous analyserons également l'impact de ces flux sur différents agrégats de l'industrie (valeur ajoutée, le niveau d'investissement en capital physique et en capital humain, la quantité exportée de produits manufacturés, …) en considérant le problème de gouvernance dans différents pays ou différentes zones d'intégration à des fins de comparaison. la seconde partie de la recherche portera sur l'impact du régime de change sur l'efficacité de ces flux et sa capacité à permettre l'industrialisation des pays bénéficiaires. il s'agit d'étudier la manière dont ces différents flux peuvent jouer un rôle de stabilisation du taux de change ou inflationniste et de répondre à la question suivante : n'existerait-il pas un seuil de flux entrants non inflationnistes, eu égard aux capacités d'absorption des pays ? dans l'optique de l'élargissement de la zone uemoa et d'industrialisation de cette zone, la troisième partie sera consacrée à l'examen de la question du régime de change. il s'agit de rechercher un meilleur ancrage permettant l'industrialisation des pays de la zone, si l'ancrage actuel ne facilite pas cela. autrement dit, il s'agira de rechercher un régime de change adapté et accepté par tous du point de vue politique et économique. a priori, ceci pourrait concerner l'ancrage à un panier de monnaie en prenant en compte une monnaie forte telle que l'euro et d'autres monnaies étrangères.


  • Pas de résumé disponible.