Les controverses sur la courbe de phillips

par Milana Koprivica

Projet de thèse en Sciences économiques

Sous la direction de Xavier Richet et de Kosta Josifidis.

Thèses en préparation à Nice en cotutelle avec l'Université de Serbie , dans le cadre de École doctorale Droit Et Sciences politiques, Économiques et de Gestion (Nice) depuis le 23-11-2010 .


  • Résumé

    .estiarié doit i'''tre rédigé en français., il ne doit pas dépasser 1704} earretiret (eipees compris) soit environ 20 lift l'inflation et k chômage, sont des phénomènes inecroéeonnmiques importants qui marquent les économies develcrppéesces deux phénomènes ayant des effets négatifs importants sur les 6conotnie, les recherches ayant pour but de trouver un arbitrage optimal, semblent rationnelles.. 1..e discours controvere tord présente dans notre travail d'un point de ,.rue leorique et empirique en considérant les principales oles intéressées par k dèbrit. mais alors, qu'est-ce qic la courbephillip.ç ? comment a-t-elle ? en quoi a-t-elle changé? faut-il ou 1108 rejeter cc modèle ? ces .sont les questions principales autour des quelles nous allons baser notre analyse. le concept de la courbe de phillips a radicalement changé sa cours du temps, h porte de l'idée de l'exigence d'un arbitrage à lung terme jusqu'à sa relativisation. le modèle original de la courbe de philips a éte présenté, en 11951t sous lu forme d'une relation inverse. entre k taus de salaire nominal et k taux de chômage_ friedrntut et plielps, travets leurs eritiques, ont discrédité le modèle original. ces deux- économistes ont introduit l'hypothèse du taux naturel de chômage qu'ils ont défendu par rte itombreusrs. verincations empiriques, l'hypothèse d'anticipation adaptative combinée à l'hypothèse du taux auguid, implique l'éxistence d'un arbitrage entre l'inflation et le chemage sur le court terme, que lets responsables des politiques .conorniques peuvent utiliser dans la gestion de la politique économique, l'introduction des anticipations ratioruieiles hé faite >ilium deux courant% principaux, présents sur la scène économique à partir des ennécg l970. le premier courant cet développe nous la dineiefl de r. lucas et sou le nom de la nouvelle economie classique. le second cwt la nouvelle &anomie keynéskrme. en fan, à par* de ce moment l'analyse de lu courbe sera dans la plupart k &int entre cs deux &cites, et leur difterent point de vue. la deurdélne partie de notre recherche mem. consacrer 8 une étude iniiitiqur, pour répondre d lu question : ou non rejeter le modèle'?, nous allons cyliserner la> pays en tn>nsition, ;idée principale est dr s,erifier l'idée de base de plaillips dans le ce de serbie et en mente temps de comparer ce.8 ésultats avec les résultats des autres pays en transition. en fonction des que nous trouverons, noua p..)iirrone 'lors répondre à la question de lu viabilité du otoeek de hase et de telle manière essayer d'offrir une confirmation de 'ex istereue de l'arbitrage que phillipi avait constatée.


  • Pas de résumé disponible.