Les déterminants de la décision d'achat d'actions de l'investisseur individuel français

par Insaf Khelladi

Projet de thèse en Sciences de gestion

Sous la direction de Bernard Olivero.

Thèses en préparation à Nice , dans le cadre de École doctorale Droit Et Sciences politiques, Économiques et de Gestion (Nice) , en partenariat avec Groupe de recherche en management (Nice) (laboratoire) depuis le 08-11-2010 .


  • Résumé

    La théorie financière suggère que la valeur d'un actif dépend essentiellement des attributs monétaires futurs de celui-ci et des risques associés. Cette théorie de la valeur est appliquée pour déterminer la valeur intrinsèque d'une action, base de toute décision d'achat ou de vente. L'hypothèse fondatrice de la théorie financière repose sur un futur objectivement donné sous une forme probabiliste, n'accordant pas d'intérêt aux croyances des investisseurs. la finance comportementale a réintroduit l'individu dans des théories financières réputées complexes de part leur modélisation et application empirique. Bien que cette dernière ait permis de dresser un portrait de l'investisseur individuel ; de mettre en exergue ses heuristiques, croyances et préférences ; et de relever certaines caractéristiques de son comportement ; cet individu demeure très limité dans ses choix et ses décisions car ne devant considérer la valeur des actifs que sous deux principaux aspects : usage et échange. les deux pans de la finance semblent partager la même conception de la valeur intrinsèque qui demeure une valeur objective déterminée ex ante. Notre projet de recherche consiste à comprendre comment l'investisseur individuel valorise un actif financier, à travers l'étude des déterminants de sa décision d'achat d'actions. Notre recherche suggère d'emprunter un cadre conceptuel qui ne limite pas la valeur à ses seuls déterminants financiers. Le concept de la valeur globale perçue, bien maturé dans la discipline du marketing, offre une vision multidimensionnelle intégrant la valeur d'achat (ou d'échange), et la valeur de consommation (ou d'usage) et ses composantes monétaires et non monétaires, le tout venant former un jugement global de la valeur perçue déterminant la décision d'achat. Pour ce faire, un travail théorique transdisciplinaire est envisagé, suivi d'un travail empirique ciblant l'investisseur-actionnaire français détenteur d'actions en direct. Notre méthodologie contiendra deux étapes. l'étape qualitative permettra d'identifier les différentes composantes formant la valeur globale perçue de l'investisseur-actionnaire, ainsi que les attributs conférés par ce dernier aux actions. L'étape quantitative permettra de concevoir un instrument de mesure des variables construisant la valeur globale perçue, en relevant celles qui influenceraient le plus la décision d'achat d'actions d'un investisseur-actionnaire.

  • Titre traduit

    The determinants of the stock's purchase decision of the french individual investor


  • Pas de résumé disponible.