La comunidad sirio libanesa de la ciudad de Puebla : historia, integraciòn econòmica y dualidad cultural e identidaria

par Wissem Khedher

Thèse de doctorat en Etudes iberiques et latino americaines

Sous la direction de Daniel Meyran et de Martín Ortiz Ortiz.

Thèses en préparation à Perpignan en cotutelle avec l'Université de Tabasco Mexique , dans le cadre de École Doctorale INTER-MED (Perpignan) depuis le 28-10-2010 .


  • Résumé

    Notre intérêt pour l'immigration syro-libanaise au sud-est de Mexique est le fruit de notre conviction de l'apport important qui a apporté cette communauté au paysage mexicain dans tous les domaines. la réussite de l'intégration de ce groupe originaire du levant n'est pas un hasard, bien au contraire, c'est le couronnement de beaucoup de sacrifices et d'abnégations. la thèse que nous allons préparer tentera de mettre en exergue les spécificités de cette immigration âgée de plus de 140 ans, les circonstances qui ont emmenées des hommes à s'aventurer pour essayer d'améliorer leurs conditions de vie précaire, défiant tous les obstacles rencontrés dans leur pays d'accueil. nous allons essayer de montrer à travers des témoignages vivants, des mémoires de familles et des récits de vie personnels l'histoire de cette immigration, l'itinéraire de ces immigrés depuis leur pays d'origine, leur long périple pour , enfin, débarquer au sud-est du Mexique, au port de Veracruz, principale porte d'entrée des immigrés venus de tous les horizons. ainsi le sud-est du Mexique s'est convertit en vraie plateforme pour accueillir ses jeunes aventuriers en quête de succès et de sécurité, éparpillés un peu partout dans la péninsule de Yucatán ; Mérida, Tampico, Progreso, Cordoba Veracruz sont devenus des lieux emblématiques de la présence de cette communauté. notre thèse sera divisée en quatre chapitres : la première partie va étudier le phénomène de l'immigration en Amérique latine de manière générale : les principales causes, les circonstances, les conséquences, la répartition géographique des émigrés arabe dans le continent sud-américain, la politique d'immigration des pays hôtes envers ce flux migratoire qui commençait en fin du XIXème siècle et jusqu'à la première moitié du XXème . de ce cadre général, on passera à un cadre plus concret, celui de Mexique. le deuxième chapitre va étudier et analyser cette migration arabe vers ce pays, en se concentrant sur une région clé du processus migratoire des syro-libanais, celle du sud-est plus précisément la péninsule de Yucatán (Mérida la capital de la province, les ports de Tampico, Progreso) ainsi que la province de Veracruz avec son port emblématique, la principale entée des émigrés arabes qui arrivèrent par voie maritime après une longue traversée de l'atlantique. on va expliquer pourquoi le choix du Mexique comme destination finale ou un pays transitaire pour passer aux états unis d’Amérique. dans ce chapitre on va évoquer l'histoire de cette immigration, le processus d'intégration socio-économique des syro-libanais. le troisième chapitre va essayer de personnaliser cette présence arabe dans cette région du Mexique à travers notre contact direct avec des membres de cette communauté pour tenter de retracer l'histoire et l'itinéraire de quelques émigrés de différente régions des deux provinces. réécrire leurs mémoires familiaux, leurs souvenirs du passé pour mieux comprendre leur présent et cette réussite incroyable dans tous les domaines de la vie. le dernier chapitre va mettre en exergue l'importance de la littérature, le théâtre et la musique comme moyens d'identité, d'attachement à ses origines et une manière de s'imposer dans le paysage culturel mexicain


  • Pas de résumé disponible.