Le champ notionnel des noms de mémoire « easter rising » et « bloody sunday » dans la littérature irlandaise d'expression anglaise du xxème et du xxie siècle

par Inna Khmelevskaya

Thèse de doctorat en Études anglophones

Sous la direction de Carle Bonafous-Murat et de Aliyah Morgenstern.

Thèses en préparation à Paris 3 , dans le cadre de École doctorale Études anglophones, germanophones, et européennes (2009-2015 ; Paris) , en partenariat avec Langues, Textes, Arts et Cultures du Monde Anglophone (equipe de recherche) depuis le 30-11-2009 .


  • Résumé

    • Сette thèse est consacrée à l'étude des noms de mémoire « Easter rising » et « Bloody sunday » et les constellations onomastiques qui les entourent, dans la littérature irlandaise d’expression anglaise du XXe et XXIe siècle. La recherche est menée sur trois axes : historique, linguistique et littéraire. Cette thèse démontre, à travers l'analyse des contextes littéraires des noms de mémoire et de leur mise en discours, les fonctions que ces derniers peuvent remplir dans le discours littéraire irlandais. Elle s’interroge sur les valeurs culturelles et symboliques qu'ils sont aptes à véhiculer, aux mécanismes du développement d'un nom de mémoire,à l'interrelation entre un événement historique, son image et le (ou les) discours élaboré(s) sur cet événement et sur ces acteurs. Elle se concentre particulièrement sur les cadres discursifs (verbaux) et prédiscursifs (tacites) que ces noms de mémoires activent en discours, et aux moyens que l’écrivain utilise pour déstabiliser ces cadres ou en sortir.

  • Titre traduit

    The conceptual field of the memory names "easter rising" and "bloody sunday" in Anglo-Irish literature of XX and XXI centuries


  • Résumé

    • The study focuses on « memory names » « Easter Rising » and « Bloody Sunday » and on onomastic fields buildt around them in Anglo-Irish contemporary fiction. This researсh is conducted at the crossroads of history, linguistics and literary analysis. It aims to show the functions they can fill in Irish literary discourse through an analysis of the contexts surrounding the « memory names » and the ways they are expressed. The cultural and symbolical values that they convey, the mecanisms of development of a memory name, as well as the interrelation between an historical event, its representation and (or) the discours about the event and its actors are examined in detail. The study focuses in particular on discursive and non-verbal ideological frames conveyed by the « memory names », and on the means that a writer uses to deconstruct these frames or to move outside the framework.