Énonciation romanesque et signifiance. Les romans de Daniel Biyaoula, Fatou Diome et Léonora Miano

par Gwladys Koumba alihonou

Thèse de doctorat en Sciences du langage

Sous la direction de Michael Rinn.

Thèses en préparation à Brest , dans le cadre de École doctorale Arts, lettres, langues (Rennes) depuis le 28-04-2010 .


  • Résumé

    Ce travail se propose de saisir les mécanismes langagiers qui permettent de rendre compte du sens dans les romans de Daniel Biayaoula, Fatou Diome et Léonora Miano. L’analyse du discours est l’approche autour de laquelle s’articule notre recherche. L’œuvre romanesque repose sur une hétérogénéité d’indices que l’énonciation permet de relever pour mieux examiner son organisation. Dès lors, notre étude se divise en deux parties. Le premier point a pour thème, « La scène d’énonciation : motif révélateur du fonctionnement de la société ». Il analyse les éléments du discours en rapport avec le contexte social, culturel, littéraire et politique de l’Afrique et de la France. Il ressort de là que les personnages sont assujettis par les pratiques coutumières, religieuses et culturelles actualisées dans l’espace romanesque. La deuxième partie s’intitule « Le mode d’inscription énonciatif des personnages dans le tissu textuel » et elle s’intéresse particulièrement aux dispositifs de communication qui déterminent les caractéristiques des personnages. A partir d’éléments langagier, la présente section se propose de voir à partir de l’organisation des structures textuelles, comment l’énonciation définit les personnages.


  • Résumé

    This work aims at dispalying the language mechanisms used by Biayaoula, Fatou Diome and Léonora Miano in their novels in order to convey the meaning. It hinges on the discourse analysis. The work of fiction lies on a diversity of clues that the enunciation underlines and helps better examine the organization. Therefore, our study is divided into two parts. The first theme is, "The scene of enunciation: pattern indicative of the functioning of society." It analyzes the elements of speech in connection with the social, cultural, literary and political context of Africa and France. It appears from this that the characters are subjected by customary, religious and cultural practices updated in the space in the novel. The second part is entitled "The enunciative registration method of the characters in the textual fabric" and it is particularly interested in communication devices that determine the characteristics of the characters. From language elements, this section proposes to see from the organization of textual structures, how the enunciation defines the characters.