Expediency of the guest-worker migration policies in the twenty-first century : the Arab-Gulf countries and the Indian migrants

par Radhika Kanchana

Projet de thèse en Science politique

Sous la direction de Gilles Kepel et de Christophe Jaffrelot.

Thèses en préparation à Paris, Institut d'études politiques , dans le cadre de Institut d'études politiques (Paris). École doctorale depuis le 01-10-2008 .


  • Résumé

    Le politique de main-d'œuvre adoptée par le conseil de coopération du golfe (ccg) est destinée à gérer le ‘flux' des travailleurs migrants en concordance avec leur politique de résidence basée sur le principe jus sanguinis. l'objet de cette politique est strictement d'importer des ressources humaines pour réaliser les grands projets de développement consécutifs au boom économique rapide lié à la découverte du pétrole. les pays du golfe font en effet face à un important déficit de main-d'œuvre locale. mais certaines communautés d'expatriés comme des indiens, egyptiens, pakistanais ou palestiniens montrent une présence et une intégration plus durable. on peut alors considérer que la politique stricte du travail temporaire a échoué dans son objectif d'empêcher la régularisation du séjour prolongé des expatriés et n'aboutit qu'à rythmer un statut temporaire permanent. cette contradiction entre objectif et réalité, dont le reflet juridique est l'absence de statut et de politique d'intégration pour les expatriés de facto résidents, pourrait entraîner des conséquences négatives pour toutes les parties. la question de recherche est d'analyser dans quelle mesure la politique officielle d'autorisation temporaire limite la portée des stratégies de promotion et de développement économique des acteurs considérés. la recherche porte sur l'ensemble de la région du golfe et se focalise sur les stratégies d'acteurs des expatriés indiens, des responsables politiques et économiques des pays d'accueil du ccg et des autorités du pays d'origine, l'inde.


  • Pas de résumé disponible.