Esthetique kawaii : le mensonge d'un monde parfait.

par Young-hee Kang

Projet de thèse en Sciences de l'art et esthétique

Sous la direction de Jean-Marie Schaeffer.

Thèses en préparation à Paris, EHESS depuis le 12-11-2009 .


  • Résumé

    Kawaii, un adjectif japonais qui signifie 'mignon', 'adorable', se propage universellement avec les produits japonais, armés de sa culture actuelle. même si la sensibilité kawaii est entièrement esthétique, non engagée et dépolitisée, au delà du sens littéral, ce mot génère des nuances secondaires qui suscitent un certain goût esthétique et créent un nouveau contexte social. ce 'wonderland' nommé kawaii s'appuie beaucoup sur la culture des filles au japon (shôjo bunka) qui se configure comme un authentique phénomène où l'on voit s'affronter d'une part narcissisme des jeunes filles et d'autre part le fantasme d'autrui. cependant, derrière ce mot, il existe des éléments plus compliqués qui touchent certaines parties universelles en dépassent la limite territoriale nommée féminin, et aussi les bornes géographiques de la société japonaise. donc, c'est par une double optique que j'aimerais approcher cette esthétique kawaii : l'une, le considérer comme un style artistique réel, et l'autre, l'observer comme un fruit de la société par une analyse psychologique et sociologique. la passion kawaii au japon et dans certains pays voisins reflète son ambivalence de la société qui cache son désir et sa cruauté absurde derrière son enthousiasme sur la joliesse et la petitesse.


  • Pas de résumé disponible.