Genèse, appropriation et impact de la gestion axée sur les résultats de développement (grd) au sein de la communauté de l'aide au développement.

par Vincent Kienzler

Thèse de doctorat en Sciences de gestion

Sous la direction de Jean-philippe Denis.

Thèses en préparation à Paris 10 , dans le cadre de École doctorale Économie, organisations, société (Nanterre) , en partenariat avec Je2478 ceros (laboratoire) depuis le 15-12-2009 .


  • Résumé

    Depuis les années 2000, la communauté des acteurs de l'aide au développement (des ONG développementalistes, des Organisations Internationales, des institutions ou administrations de pays développés ainsi que des institutions des pays aidés) s'est engagée dans l'élaboration d'un code des bonnes pratiques. Ce processus a abouti en 2005 à la Déclaration de Paris sur l'Efficacité de l'Aide, qui consacre cinq principes essentiels (Alignement, Harmonisation, Appropriation, Responsabilité mutuelle et Gestion axée sur les Résultats de Développement - GRD) devant permettre une amélioration de l'efficacité de l'aide au développement.La GRD doit se traduire, dans la pratique, par une modification du comportement des acteurs de l'aide au développement, dans le sens d'une meilleure gestion. Cependant, la mise en pratique de ce nouveau discours gestionnaire ne se traduit pas uniquement par des comportements vertueux et certains s'avèrent même néfastes pour l'efficacité de l'aide au développement.Le travail de thèse proposé s'attachera, dans un premier temps, à retracer la genèse de la GRD, à déterminer les courants théoriques qui la composent et à identifier les besoins auxquels la GRD a répondu. Dans un second temps il consistera à déterminer, par des enquêtes menées auprès de différents acteurs du développement, comment ce nouveau discours gestionnaire se traduit dans la pratique et quelles réactions ou comportements nouveaux il suscite. Ces études devraient permettre de préciser l'impact de la GRD sur les pratiques de l'aide au développement et, plus généralement, de contribuer à la compréhension des processus d'élaboration et d'appropriation de discours gestionnaires communs (chartes éthiques par exemple) au sein d'une communauté d'acteurs aux intérêts particuliers divergents.


  • Pas de résumé disponible.