Enfants et VIH/sida au Cameroun. Construction et implications de l’agenda politique

par Larissa Kojoue-kamga

Thèse de doctorat en Science politique

Sous la direction de René Otayek.

Thèses en préparation à Bordeaux 4 , dans le cadre de Ecole doctorale Sociétés, Politique et Santé publique (SP2) , en partenariat avec Lam (laboratoire) depuis le 08-12-2009 .


  • Résumé

    Cette étude cherche à saisir les articulations entre les politiques de santé publique et les processus de changement politique au Cameroun, à partir d’une analyse centrée sur l’action publique de lutte contre le VIH/sida. La manière dont un problème parvient à l’Etat est révélatrice des rapports que cet Etat entretient avec sa société. Dans le cadre de la lutte contre le VIH/sida au Cameroun, l’émergence et la multiplication de nouveaux acteurs n’ont pas réussi à rendre plus participatifs les choix des priorités gouvernementales. C’est ce que révèlent les politiques de prise en charge et de soutien aux enfants de moins de 15 ans rendus vulnérables du fait du VIH/sida. Les conditions et les modalités par lesquels l’ordre politique établi s’est saisi de cette question montrent la portée limitée des dynamiques locales qui animent la lutte contre le VIH/sida sur les reconfigurations autoritaires du pouvoir politique. Bien qu’elle ne fasse pas l’objet de « controverse » ou de « scandale », la mise à l’agenda de la question de la prise en charge des enfants confrontés au VIH et au sida constitue un terrain propice pour comprendre les mutations politiques de la société camerounaise à l’heure de la globalisation des normes et des pratiques de santé.

  • Titre traduit

    Children and HIV/AIDS in Cameroon. The Dynamics and Impacts of Political Agenda


  • Résumé

    This research seeks to analyze the links between shaping public health policies and the influence of political dynamics in Cameroon, with a particular focus on how these dynamics affect the country’s public health agenda of HIV/AIDS prevention. The ways in which a State takes action to address a national issue can be revealing of the type of relationship between that State and its population. In Cameroon, despite the emergence of new strategies and the increasing role of key actors engaged in the fight against HIV/AIDS, the government has failed to make the policy-making process of public health an inclusive process This is well illustrated by the national policies to address the health needs of vulnerable children and youth under the age of 15. The terms and conditions under which these policies were elected illustrate how the residues of a once authoritarian political system still impact decision-making processes at both local and national levels. Although they are not subject to "controversy" or "scandal", the issues of support to children facing AIDS is a fertile ground to understand political changes in the Cameroonian society at the time of globalization of standards and health practices.