Ethnicisation du commerce à N Djamena

par Ezept valmo Kimitene

Thèse de doctorat en Geographie humaine

Sous la direction de Denis Retaillé.

Thèses en préparation à Bordeaux 3 , dans le cadre de Montaigne-Humanités , en partenariat avec Aménagement, Développement, Environnement et société (equipe de recherche) depuis le 25-11-2008 .


  • Résumé

    Sujet d’actualité, le phénomène de l’ethnicisation est devenu un fait urbain contemporain dans les métropoles du monde. Dans le contexte actuel du Tchad, les conflits ethniques et sociaux semblent investir les champs économiques par une ethnicisation du commerce, la spécialisation de certaines branches. La ville de N’Djamena, avec son espace marchand varié et coloré, fournit un exemple d’étude singulier. L’étude du commerce ethnique - dans l’espace marchand tchadien à travers la ville de N’Djamena - traite d’une part les branches des commerces spécialisées par les groupes ethniques, en majorité nordistes et musulmans, d’autre part les divers circuits et réseaux marchands sur lesquels s’appuient ces groupes. La géographie humaine, comme discipline et méthode, pointe à travers cette étude une double approche théorique : celle qui interroge les modalités de formation, du maintien et de l’extension des réseaux sociaux et marchands par la pratique du commerce ethnique, et celle qui analyse ces modalités comme moyen de reproduction sociale et identitaire des commerçants. A l’instar des autres villes tchadiennes, N’Djamena est devenu, au fil de temps, le théâtre de ces conflits d’intérêts ethno-régionalistes, instrumentalisés par le contexte de la "géopolitique tchadienne"[recherche d’équilibre entre le nord musulman et le sud chrétien]. Ainsi, au prisme d’analyses nécessairement pluridisciplinaires autour d’une approche géographique qui privilégie l’organisation spatiale, l’ethnicisation du commerce apparait comme un processus de mutation socio-économique par lequel se consolide l'économie ethnique et la spécialisation des quartiers [des régions] de la ville.

  • Titre traduit

    The ethnicization of trade in D’Jamena


  • Résumé

    As a contemporary topic, the phenomenon of racialization has become a contemporary urban phenomenon in the world's metropolises. In the current context of Chad, ethnic and social conflicts seem to invest economic fields along ethnic trade, specialization in certain industries. The city of N'Djamena, with its varied and colorful merchant space, provides an example of singular study. The study of ethnic business - in the merchant Chad area around the city of N'Djamena - addresses a hand branches of specialized shops by ethnic groups, mostly northerners and Muslims, on the other hand the various merchants trails and networks that support these groups. Human geography as a discipline and method, leading through this study a double theoretical approach which questions the methods of training, maintenance and expansion of social and merchants through the practice of ethnic business networks, and the analysis that these terms as a means of social reproduction and identity of the traders. Like other cities of Chad, N'Djamena has become, over time, the theater of ethno-regionalist conflicts or interest, manipulated by the context of the "geopolitical Chad" [search for balance between the north Muslims and south Christians]. Thus, through the prism of necessarily multidisciplinary analyzes around a geographic approach that emphasizes the spatial organization, the ethnicization of trade appears as a process of socio-economic transformation through which consolidates the ethnic economy and specialization areas [regions] of the city.