Sida et fécondité dans une région a forte prévalence vih : le cas de la région centre est de la cote d'ivoire.

par Tano hubert Konan

Projet de thèse en Démographie

Sous la direction de María-Eugenia Cosío-Zavala.

Thèses en préparation à Paris 10 , dans le cadre de Ecole doctorale Economie, organisations, société (Nanterre) , en partenariat avec CERPOS laboratoire EA 4429 (laboratoire) depuis le 04-09-2008 .


  • Résumé

    La côte d'ivoire fait partie des pays de l'afrique sub-saharienne les plus exposés au vih/sida. selon une enquête nationale menée par l'institut national de la statistique en collaboration avec macro internationale sur les indicateurs du sida en côte d'ivoire (eis-ci) réalisé en 2005, la prévalence du vih/sida était de 4,7%. en côte d'ivoire, la proportion des personnes vivant avec le virus du sida varie selon le milieu de résidence ou les régions : de même que selon les caractéristiques socio-démographies. l'eis-ci indique par exemple qu'abidjan (abidjan était considéré comme une région au cours de cette enquête) enregistre la prévalence la plus élevée (6,1%) du pays suivi de la région centre-est (5,8%). avec une prévalence de 1,7% la région nord-ouest est la moins touchée par le sida en côte d'ivoire. cette recherche vise à étudier d'une part pourquoi la prévalence du vih/sida est très élevée dans la région centre est de la côte d'ivoire et d'autre part déterminer les relations qui existent entre cette maladie et les variables proches de fécondité (nuptialité, avortement, les pratiques post partum, la contraception) dans la région centre est de la côte d'ivoire. en claire, il s'agit d'étudier si la connaissance ou le fait d'être un malade du sida peut modifier les comportements sexuels, les unions, l'utilisation de la contraception ou la pratique de l'avortement /...


  • Pas de résumé disponible.