Le verbe macédonien : pour un traitement informatique de nature linguistique et applications didactiques (réalisation d'un conjugueur)

par Jovan Kostov

Thèse de doctorat en Traitement automatique des langues

Sous la direction de Patrice Pognan.

Thèses en préparation à Paris, INALCO , dans le cadre de École doctorale Langues, littératures et sociétés du monde (Paris) depuis le 23-11-2007 .


  • Résumé

    Après la standardisation de la langue macédonienne en 1945, la description du standard actuel s’effectue sur plusieurs décennies, principalement au sein des institutions macédoniennes. L’existence de plusieurs grammaires témoigne du travail significatif qui a été accompli sur le verbe macédonien. Cependant, cette classe de mots reste à l’heure actuelle la moins exploitée : les règles de la flexion ne décrivent pas tous les cas de figures de la conjugaison macédonienne et leur approche s’effectue de manière trop synthétique pour être opérationnelle dans une optique didactique. Pour toutes ces raisons, le but de cette thèse est d’explorer un grand nombre de verbes fléchis afin de déceler des modèles stables de conjugaison ouvrant de nouvelles pistes pour l’apprentissage du système verbal du macédonien. Ces modèles de conjugaison sont employés dans le but de construire un outil de conjugaison automatique des verbes macédoniens à partir de leur forme lexicale – FlexiMac 1.1.


  • Résumé

    After the standardization of the Macedonian language in 1945, the description of its current standard variety has been carried out by several generations of experts working – most often – in Macedonian institutions. The fact that several manuals were published is an undeniable proof of significant efforts made to describe the Macedonian verbal system and yet, today verbs represent the least exploited word-category. Inflexion rules cannot envisage all possible models of the Macedonian conjugaison and their approach is too synthetic to be fully operational from a didactic point of view. For all these reasons, the purpose of this doctoral thesis is to study a large number of conjugated verbs in order to map stable patterns opening up new forays into the teaching of the Macedonian verbal system. Moreover, these patterns are used to produce computational models resulting in an automatized conjugation tool which derives paradigms from the lexical verbal forms : FlexiMac 1.1.