La répression violente de la guerre paysanne de hongrie (1514) à travers ses échos littéraires occidentaux du seizième siècle.

par Zsuzsanna Kosza

Projet de thèse en Littératures et civilisations comparées

Sous la direction de Isabelle Pantin et de Ilona Jonas.

Thèses en préparation à Paris 10 depuis le 01-09-2007 .


  • Résumé

    La guerre paysanne de 1514 représente une page noire dans l'histoire hongroise. en effet, la croisade proclamée en hongrie au printemps 1514 pour repousser le danger turc de l'europe chrétienne, a tourné en guerre civile. les historiographes hongrois contemporains de renom ont tous enregistré la terrible répression qui, très vite, a connu un retentissement considérable dans la littérature européenne. autant de cruauté et de violence a frappé les esprits des humanistes occidentaux, dont l'évocation récurrente dans les oeuvres respectives de michel de montaigne, jean bodin, simon goulart, françois de belleforest, paolo giovio, marino sanudo, sebastian münster et d'autres encore; en témoigne. grâce aux importants travaux des spécialistes hongrois des dix-neuvième et vingtième siècles, de riches fonds de recherche présentent aujourd'hui la guerre paysanne -uniquement d'un point de vue national. etudier les échos hongrois à partir des sources du seizième siècle, ainsi que ses répercussions dans la littérature européenne de la renaissance, permettra de remettre la guerre paysanne de hongrie dans un cadre européen. ce nouveau contexte changera le sens de cet évènement autant dans l'histoire que dans l'histoire des idées de l'europe.


  • Pas de résumé disponible.