Tradition et esprit novateur. le théâtre russe en exil à paris durant l'entre-deux-guerres

par Valentine Kochkarian

Projet de thèse en Littératures et civilisations comparées

Sous la direction de René Guerra.

Thèses en préparation à Nice , dans le cadre de École doctorale Lettres, sciences humaines et sociales (Nice) depuis le 18-04-2007 .


  • Résumé

    Après la révolution d'octobre, près de deux millions de russes se sont retrouvés en exil en europe et en extrême-orient. cette émigration russe dite de la << première vague >> est un phénomène socioculturel unique dans l'histoire. vers le milieu des années 1920, paris en était devenue la capitale culturelle. ecrivains, peintres, artistes y ont vécu et créé leurs oeuvres. de nombreuses recherches ont déjà été consacrées à l'étude de ce patrimoine culturel de la russie des << hors frontières >>. cependant le théâtre russe de la période << de l'entre-deux-guerres >> reste jusqu'à présent méconnu. comment est-il né ? a-t-il pu réellement se développer ? de quel type de théâtre s'agissait-il : traditionnel ou novateur ? on sait que les premières tentatives de créer un théâtre russe permanent à paris furent éphémères. on doit le premier succès durable au << théâtre intime >> de dina kirova. il survécut plus longtemps que les autres : 2 ans à meudon et 4 ans à paris et fut un des plus prolifiques : plus de 140 spectacles y furent joués /...


  • Pas de résumé disponible.