Negociation intra-menage et adoption de nouvelle technologie : une application a l'assainissement dans les pays en developpement.

par Loïse Jeannin

Projet de thèse en Sciences économiques

Sous la direction de Karen Macours et de Sylvie Lambert.

Thèses en préparation à Paris, EHESS depuis le 03-12-2010 .


  • Résumé

    J'étudie les mécanismes d'adoption de technologies liées à la santé dans les pays en développement en distinguant les contraintes auxquelles sont soumis les ménages ainsi que les politiques publiques visant à faciliter l'adoption de ces technologies. ensuite, j'étudie les mécanismes d'adoption spécifiques aux technologies d'assainissement au niveau des ménages (toilettes et latrines). 1. l'accès à l'information est tout d'abord un déterminant majeur de l'adoption, plus précisément l'accès à l'information concernant la technologie accessible et les avantages liés à l'utilisation des toilettes : commodité d'utilisation, effet sur la santé (réduction des diarrhées et d'autres maladies), gain de productivité agricole (toilette ecosan) par réutilisation de l'urine et des excreta. 2. j'étudie ensuite les contraintes qui limitent l'adoption de technologies d'assainissement : négociation intra-ménage avec des préférences différentes selon les sexes, contrainte de liquidité, inadaptation de l'offre à l'environnement ou au pouvoir d'achat. 3. cela m'amènera à étudier les politiques publiques susceptibles de favoriser l'adoption et l'entretien des toilettes, ainsi que leur amélioration progressive. l'objectif est d'apporter des informations sur l'efficacité comparée des politiques d'accès et d'utilisation appropriée des toilettes dans les pays en développement. 4. le terrain d'étude est encore à définir, les données seront en partie collectées au cours du doctorat. 5. les effets de l'adoption des toilettes sur l'émancipation des femmes (réallocation du temps, liberté de mouvement accrue) et sur la scolarisation des jeunes filles est par ailleurs à approfondir.


  • Pas de résumé disponible.