Gouvernance urbaine et développement durable au maghreb (Tunisie, Maroc).

par Emna Jedidi

Projet de thèse en Aménagement de l'espace, urbanisme

Sous la direction de Raffaele Cattedra.

Thèses en préparation à Montpellier 3 , dans le cadre de Temps, territoires, sociétés, développement - ED 60 depuis le 20-09-2010 .


  • Résumé

    Le projet urbain est un nouvel instrument d'action publique. il a suivi la transformation desetats modernes par le transfert du système décisionnel des politiques urbaines des institutionspubliques vers la société civile.il s'est multiplié à partir des années 1980 dans des grandes villes européennes et ces dernièresannées dans les pays du maghreb. c'est un phénomène de pluralisation d'acteurs en faisantappel à des organisations telles que les grandes entreprises privées.le privé semble jouer, au nord de l'afrique, un rôle d'initiateur plus fort qu'en europe, et enparticulier qu'en france. un ensemble des projets s'imposent dans les grandes villes dumaghreb telles que tunis, sfax, rabat et tanger. en raison des insuffisances du financementpar l'etat et de la perspective d'une progression économique et sociale du pays, lesinvestisseurs sont essentiellement des entreprises des pays du golfe proposant des projetsgrandioses, bien qu'un ensemble de ces projets soient momentanément gelés dans une étapede leur évolution. le montage de ces opérations s'effectue dans des procédures de p.p.p(partenariat public privée) et b.o.t ( built operate transfer) tant au maghreb qu'en france.en france certains projets représentent des opérations de régénération urbaine qui a pourobjectif une requalification d'une partie de la ville ou de la valorisation pour le prestige de laville (waterfront de marseille par exemple). cela vise à créer la concurrence et la compétitionentre les régions française.mais les projets urbains apparaissent actuellement comme des projets de développementurbain durable pour un renouvellement des modes de faire la ville. la notion dedéveloppement durable est parfois un prétexte. cette thématique ' labélisant ' est avancée enamont du projet (projet d'éco-cité, éco-quartier…) mais n'est souvent pas tenu tout au long duprogramme. cette mise en pratique comme un alibi pour les pouvoirs publics tant en francequ'en tunisie et au maroc.


  • Pas de résumé disponible.