La perméabilité du sujet aux changements de son environnement vers un bouleversement de la notion d'identité.

par Guillaume Jaccarini

Thèse de doctorat en Philosophie (métaphysique, épistémologie, esthétique)

Sous la direction de Alain Brossat.

Thèses en préparation à Paris 8 , dans le cadre de École doctorale Pratiques et théories du sens (Saint-Denis, Seine-Saint-Denis) depuis le 01-10-2009 .


  • Résumé

    Le premier objectif de cette recherche est d’expliciter, à travers les analyses de diverses expériences de psychologie sociale et bouleversements paradigmatiques historiques, la notion de perméabilité, c’est-à-dire la propension de tout sujet – individu ou groupement d’individus – à modifier (consciemment ou non) son système normatif en fonction des changements de son environnement. Ces modifications normatives, si elles sont parfois appelées conformisme, adaptabilité, obéissance, progrès… sont en réalité des manifestations particulières de la perméabilité motivée par le besoin humain fondamental de répondre à la question du sens et l’analyse de cette notion-mère dont elles dérivent toutes est donc légitime. Notons que nous englobons dans le « système normatif » du sujet l’ensemble de ses domaines cognitifs – morale, comportement, science, croyance, religion etc. – tant et si bien que les notions de système normatif et de paradigme, voire de vision du monde, se confondent dans notre recherche. Le second objectif de cette recherche est, après avoir montré l’impossibilité pour tout sujet d’atteindre un système normatif perdurant c’est-à-dire qui ne serait pas perméable, de repenser ce qui est directement remis en cause par une perméabilité absolue : l’identité (tant individuelle – la personnalité donc – que globale ou encore identité spécifique de l’humanité). Comment en effet penser l’identité comme caractère immuable si la perméabilité est absolue et que tout système normatif, tout paradigme, est destiné à être bouleversé ? Notre recherche nous invitera ainsi, si ce n’est à une réfutation, tout du moins à un bouleversement et à une redéfinition de la notion d’identité.

  • Titre traduit

    The permeability of every subject to changes in his environment towards a redefinition of the concept of identity


  • Résumé

    The first goal of this piece of research is to clarify what the concept of permeability is – that is to say how each and every subject (should it be a single person or a group of people) will alter his paradigm (consciously or not) following changes in his environment. To do that, we will go through various social psychology experiments and historical changes of paradigms. Those normative changes are sometimes called conformity, adaptability, obedience, progress… but all those concepts are in fact specific cases of a more general permeability which is all the time driven by the essential human need to quench his thirst for meaning; the analysis of the overall permeability concept is thus legitimate. What we include in a “normative system” of one subject are all his cognitive fields: morality, behavior, science, belief, religion etc. – normative system, paradigm, worldview, thus all stand for the same thing in our analysis. After having shown that no subject can ever resist this permeability, that no persistent paradigm can ever be reached, the second goal here will be to reconsider what is directly at stake when such an absolute permeability is proven: the very concept of identity (both personal and general human-specific identity). How can there even be an identity when permeability is absolute, when each and every paradigm is meant to being replaced? Even though we will not negate the concept of identity, we will thus at least tackle and redefine what it stands for.