Ontologie de la connaissance et du savoir dispositionnel : de l'epistemologie a l'ontologie.

par Pierre louis Jourdan

Projet de thèse en Histoire

Sous la direction de Frédéric Nef.

Thèses en préparation à Paris, EHESS depuis le 12-11-2009 .


  • Résumé

    Les théories de la connaissance privilégient un large spectre de disciplines qui vont de la métaphysique de la connaissance à la sociologie de la connaissance, en passant par l'éthique, l'anthropologie, et les sciences cognitives. celles-ci étudient la connaissance du point de vue d'un objet régional lié à leur domaine. elles laissent ainsi la place à une étude plus générale, qui aborderait l'étude de la connaissance du point de vue d'un objet générique, le plus abstrait, à savoir l'être. cette étude comporte néanmoins une distinction radicale entre l'être du savoir, et l'être de la connaissance. cette thèse se propose donc de déterminer les composantes (entités) du savoir d'un point de vue de l'analyse des dispositions, telle que la philosophie contemporaine la définit, et les composantes (entités) de la connaissance sur le plan de leur ontologie (essence). l'étude de ces deux parties nous amènera à mettre en perspective les points de passage d'une épistémologie régionale, à une ontologie de la connaissance et du savoir en général, s'appuyant sur l'ontologie. l'étude se propose, à ce stade, de se décomposer en trois grandes parties. une première étude en trois chapitres de l'ontologie du savoir distinguera l'ontologie des dispositions liées au savoir, les représentations conscientes et inconscientes et la relation du sujet au savoir du point de vue de la survenance. la seconde partie mettra en évidence les processus de mise en relation des ontologies entre elles, le poids du concept dans l'acquisition et la progression des connaissances, et l'apport de la sémiologie et de la sémiotique dans ces deux processus. la troisième partie déterminera comment définir le passage d'une épistémologie à une ontologie de la connaissance.


  • Pas de résumé disponible.