Paludisme, fièvres et tableaux pluripathologiques sur les populations du passé

par Natacha Jacquemard

Projet de thèse en Histoire

Sous la direction de Luc Buchet.

Thèses en préparation à Nice , dans le cadre de École doctorale Lettres, sciences humaines et sociales (Nice) depuis le 04-02-2010 .


  • Résumé

    Notre travail de recherche s'intéresse à l'épidémiologie et aux interactions des pathologies infectieuses sur les populations humaines du passé, plus particulièrement sur celles issues du monde méditerranéen. nous nous intéresserons plus particulièrement au paludisme, fièvres, syphilis, variole et typhoïde, sans pour autant négliger l'existence d'autres pathologies si nous parvenons à les mettre en évidence.l'approche pluridisciplinaire de ce travail : historique, anthropologique, et biologique mettra en œuvre les méthodes associées à ces disciplines :- l'analyse et l'étude des sources écrites historiques ;- l'étude macroscopique, histologique et radiologique des squelettes mettant en œuvre les méthodologies classiques de la paléopathologie ;- l'étude par la biologie moléculaire des agents infectieux à partir des squelettes (adn ancien).a cet égard nous mettrons en œuvre les techniques les plus récentes et les plus pertinentes : amplification pcr et pcr soustractive. nous utiliserons également toutes les méthodes récentes et à venir susceptibles de compléter notre travail.l'objectif est de tenter d'appréhender l'état sanitaire, en dressant les tableaux pluripathologiques des populations intéressées, et d'en déduire les conditions sociales. nous évaluerons également l'impact démographique de ces phénomènes.même si notre étude doit porter a priori, dans un premier temps, sur des populations historiques, voire contemporaines, notre but est de modéliser et projeter les données collectées et analysées sur des populations plus anciennes, notamment médiévales, voire antérieures


  • Pas de résumé disponible.