L’escorte métalinguistique et méta-énonciative des termes dans les discours de vulgarisation économique, et ses enjeux discursifs

par Pascale Janot

Thèse de doctorat en Sciences du langage

Sous la direction de Florence Lefeuvre et de Irmtraud Behr.

Thèses en préparation à Paris 3 en cotutelle avec l'Université de Brescia (Italie) , dans le cadre de École doctorale Langage et langues (....-2015 ; Paris) depuis le 13-01-2009 .


  • Résumé

    Nous analyserons les dispositifs de reformulation qui se construisent autour de la terminologie économique et des dires portant sur des faits économiques, visant à les expliciter et que nous appellerons « escorte métalinguistique et méta-énonciative ». Ceci dans des discours journalistiques dits « de vulgarisation économique », issus de L’Expansion et du Le Monde de l’économie, représentatifs en France du discours économique généraliste. Notre problématique a trait aux marques et aux fonctionnements linguistiques dérivant de l’activité de reformulation et à leurs fonctions discursives, touchant notamment à la notion de didacticité dans la mesure où ces marques relèvent clairement d’une intention, de la part du journaliste, d’apporter au lecteur des « aides à la compréhension », et que le discours de la presse économique se réclame explicitement d’une intention pédagogique. Ces problématiques sont d’autant plus importantes à l’heure de la crise financière internationale, dont notre corpus couvre la période initiale. Celle-ci a en effet provoqué un pic de reformulation et, avec son « jargon » incompréhensible formé essentiellement de termes empruntés à l’anglais, a mis à dure épreuve les capacités explicatives des vulgarisateurs de l’économie. L’analyse des formes linguistiques de la reformulation, qui se structure à travers trois types d’agencements du reformulé – un terme ou un énoncé – et de son reformulant – le fragment l’explicitant – déterminant le degré de didacticité du discours, fait globalement apparaître un discours économique plus vulgarisant que véritablement vulgarisé, didactique dans la forme, plus que dans le fond.


  • Résumé

    This study analyzes the templates of reformulation that take shape around economic terminology and declarations on economic discourse, and which are intended to explain such discourse and called ‘meta-linguistic and meta-enunciative escorts’. Our examples are taken from the ‘popular economics’ of journalistic discourse, and specifically from ‘L’Expansion’ and Le Monde de l’économie’, which are representative of an economic discourse aimed at the non-specialist or general reader in France. Our study deals with the linguistic traces and functionings deriving from the process of reformulation, as well as their discursive functions, especially didactic, to the extent such traces manifest a clear intention on the part of the journalist to provide the reader with ‘aids for understanding’, and which within the discourses of the economic media indicate an explicit pedagogic intention. These issues appear as especially relevant in the context of the current international financial crisis, an examination of the early phases of which is included in our study. In fact, the present crisis has led to a veritable ‘spike’ in reformulation and, with its incomprehensible jargon consisting primarily of terms borrowed from English, has sorely tested economic journalists in their efforts to explain the current economic situation. The analysis of the linguistic forms of reformulation, which are structured according to three structural types of the reformulated term - or enunciation - and its reformulation or the explicative fragment (and which determines the degree of didactic intention in the discourse), reveals a global economic discourse which is more didactic in form than in substance.