Anti-mémoires et anti-héros : analyse comparative des romans et nouvelles de Alfredo Bryce Echenique, John Kennedy Toole, Pedro Juan Gutierrez, et Charles Bukowski.

par Francisco Izquierdo Quea (Izquierdo)

Projet de thèse en Littératures et civilisations comparées

Sous la direction de Florence Olivier.

Thèses en préparation à Paris 3 , dans le cadre de École doctorale Littérature française et comparée (....-2015 ; Paris) , en partenariat avec Centre d'études et de recherches comparatistes (Paris) (equipe de recherche) depuis le 08-11-2010 .


  • Résumé

    Les inquiétudes qui motivent l'élaboration de cette thèse s'articulent autour de quelques événements extratextuels. tout d'abord, la corrélation des travaux, dans le mouvement dit du réalisme sale, entre pedro juan gutiérrez et charles bukowski. dans les travaux de ces deux auteurs on peut remarquer la présence de sujets tels que le nihilisme, le colloquialisme et le minimalisme, ainsi que l'influence remarquable d'auteurs comme john fante et louis ferdinand céline. ces caractéristiques seront évalués et analysés dans cette thèse, en parallèle avec le refus de ces deux auteurs d'inclure leurs travaux au sein d'un statut déterminé, ce qui paradoxalement, avait été proclamé il y a quelques décennies par la critique littéraire latino-américaine et celle américaine (etats-unis). seront également analysés les romans la vida exagerada de martín romaña et a confederacy of dunces, de alfredo bryce echenique et john kennedy toole respectivement. les thèmes qui seront l'objet de cette analyse, dans ces deux auteurs et dans ces deux livres sont ceux de l'ironie, de l'humour et de la polyphonie, en tenant compte des études précédentes réalisées par mijail bajtin. en ce qui concerne les auteurs indiques et ses ouvrages, et avec l'objectif de les comprendre, nous réalisons dans ce travaux une analyse cherchant à décrire les intentions expressives du texte. ainsi, notre étude se focalise essentiellement sur deux thèmes qui sont communs aux quatre livres : l'anti-mémoire et l'anti-héros. cela nous permet d'articuler les éléments irréels et réels que les romans possèdent, dont une disparité apparente, et trompeuse, a conduit des nombreux critiques littéraires à signaler comme une incohérence, comme un décalage, la façon de narrer la réalité et la 'réalité elle-même'. c'est alors à partir de ces points que nous proposons notre hypothèse centrale : l'anti-mémoire et l'anti-héros, comme le discours fondamental des textes des quatre auteurs étudiés. cela, en rapprochant des registres apparemment discordants présents dans les romans, sert à formuler une critique à la poétique du réalisme littéraire, en considérant ce dernier comme une corrélat entre les discours politiques présents dans la littérature réaliste, qui cherche, selon la critique américaine et latino-américaine, à justifier un état de domination.


  • Pas de résumé disponible.