Tourisme de masse, nouvelles formes d'occupation, de production et d'organisation de l'espace bâti dans la région d'azeffoun 'kabylie occidentale, algérie'

par Youcef Icheboubene

Projet de thèse en Géographie

Sous la direction de Jean-pierre Renard.

Thèses en préparation à l'Artois depuis le 07-01-2010 .


  • Résumé

    La thèse porte sur les implications spatiales de l'avènement du tourisme interne algérien, en focalisant l'attention sur les nouvelles formes d'occupation de l'espace, de production et d'organisation du cadre bâti dans les régions littorales en phase touristique. ces implications si significatives dans la production et l'organisation du cadre bâti, particulièrement le bâti issu d'initiatives privées, sont très peu, pour ne pas dire jamais, prises en considération dans l'élaboration des documents (plans d'urbanisme, les cahiers des charges, etc.) en matière d'architecture et d'urbanisme, et encore moins dans le cas de notre pays. la région étudiée correspond à la bande littorale qui s'étend, dans la partie occidentale de la kabylie, de part et d'autre de la petite ville d'azzefoun ; elle se situe donc dans le prolongement des extensions urbaines, en direction de l'est, du grand alger ; à ce titre, elle peut être considérée comme étant un produit du processus de métropolisation qui affecte, depuis maintenant quelques décennies, la capitale algérienne. les transformations observables sont l'expression de fortes dynamiques socio-spatiales, particulièrement intenses depuis que la région est devenue une destination de plus en plus touristique notamment par les algérois et la catégorie sociale supérieure algérienne. il s'agit, dans ma compréhension des faits, de montrer comment en un peu de temps la région qui est restée pendant longtemps relativement rurale, s'est transformée en un laps de temps, pour prendre « l'allure » urbaine. les facteurs à l'origine de ces transformations sont multiples et il n'est pas toujours aisé de les discerner. il y a d'abord la fréquentation touristique dans cette région littorale d'azeffoun, qui de plus en plus devient une destination très convoitée par les nationaux pour des séjours de vacances. il faut dire, du moins pas au début du phénomène, que l'avènement du tourisme dans la région n'a pas exigé des investissements considérables; mais avec le temps, il a été le déclic d'une dynamique non négligeable. puis l'action de l'état qui demeure également, essentielle, même si elle prend de nouvelles formes par la mise en œuvre d'une politique de décentralisation, confiant de nouveaux pouvoirs aux administrations déconcentrées et aux municipalités, et par sa volonté de promouvoir un aménagement territorial plus équilibré. celle-ci s'est exprimée par la mise en place d'infrastructures vitales –ouverture des routes, électrification jusqu'au dernier recoin dans la région, allocations de projets socio-économiques importants, etc.- et enfin ces deux premiers facteurs, en conjugaison, ont contribué à accélérer le développement local tout en améliorant l'image de marque de la région et qui a accentué ainsi sa convoitise par les populations en quête d'un séjour de vacances, par ses populations qui y reviennent de l'émigration ; ou encore par les investisseurs. certes, le changement introduit dans la région est venu avec l'avènement du tourisme, particulièrement celui pratiqué par les nationaux. sur le plan spatial, les implications vont jusque dans l'architecture du bâti appelé à de nouvelles fonctions pour répondre ainsi à de nouvelles exigences du moment.


  • Pas de résumé disponible.