Écritures et imaginaire dans le roman de la traite au XXe siècle

par Vuadens Inengue

Projet de thèse en Littératures française et francophone

Sous la direction de Anthony Mangeon.

Thèses en préparation à Montpellier 3 , dans le cadre de Langues, littératures, cultures, civilisations - ED 58 depuis le 26-10-2009 .


  • Résumé

    'la nouvelle histoire atlantique' qui se développe depuis quelques décennies aux etats-unis et qui entre maintenant en france, articule ses investigations autour de trois grandes révolutions : la révolution française, la révolution américaine et la révolution haïtienne. au cours de ces révolutions, il apparaît que les esclaves ont souvent joué un rôle décisif. d'où une nouvelle écriture de la traite négrière et de l'esclavage aux antilles, aux amériques. cette écriture tente de ressaisir ce que l'histoire a effacé : la constitution d'un peuple, d'un prolétariat atlantique, d'une mutlitude révolutionnaire bigarrée, hybride au sein de l'espace que paul gilroy nomme 'black atlantic'. cela entraîne, en même temps, de nouvelles écritures de l'histoire, singulièrement de la traite dans ce que janos riesz appelle le 'roman de la traite'. en parlant donc d'écritures de l'histoire, nous entendons montrer comment le roman réinvente aussi l'histoire au xxè siècle en se réappropriant cette histoire coloniale à laquelle il ajoute une dimension imaginaire. nous convoquerons pour cette étude des écrivains caraïbes francophones et anglophones comme daniel maximin, fred d'aguiar, fabiane kanor, edouard glissant, et verrons comment l'hybridité qui caractérise leur écriture témoigne de la volonté d'inscrire une vision endogène de l'histoire.


  • Pas de résumé disponible.