Le patrimoine culturel au miroir des associations

par Rania Hajjem

Projet de thèse en Sciences de l'information et de la communication

Sous la direction de Jean Davallon.

Thèses en préparation à Avignon en cotutelle avec Faculté des sciences humaines et sociales de Tunis-Tunisie , dans le cadre de École doctorale 537 « Culture et patrimoine » (Avignon) depuis le 21-09-2010 .


  • Résumé

    Si l'etat reste en tunisie le principal agent de développement patrimonial tant sur le plan de la production des cadres juridiques que celui de la protection et de la valorisation, l'émergence de nouveaux acteurs dans ce domaine, notamment ceux associatifs et privés est une donnée qui prend du poids er mérite de ce fait notre attention. nous nous proposons dans notre recherche de suivre la trajectoire du développement du mouvement associatif dans le domaine des patrimoines culturels et naturels, en étroite association avec les politiques publiques et les stratégies de développement en cours. a côté d'une étude typologique des associations et de leur répartition géographique sur le territoire, nous nous proposons d'étudier leur pertinence et d'évaluer leur impact dans le contexte du développement et de mise en oeuvre de stratégies patrimoniales et territoriales. ensuite, notre analyse portera sur les acteurs associatifs mêmes et leurs discours. partant du fait que le discours produit le sens et légitime le rôle même de l'associatif dans un contexte donné. l'analyse des textes, de la littérature et des discours nous permettra de montrer dans quelle mesure le réseau associatif contribue-t-il à une nouvelle conscience citoyenne et sociale du patrimoine et de la culture. notre démarche consistera à passer du général au particulier. après avoir brossé un tableau général quantitatif et qualitatif, notre attention portera sur un échantillon restreint mais significatif d'associations phares qui ont marqué l'histoiredu mouvement et ses caractéristiques d'ensemble. ces exemples nous permettront d'analyser de manière approfondie des expériences particulières qui marquent encore aujourd'hui des formes d'intervention des acteurs sociaux dans la prise en charge et le traitement du patrimoine dans ses dimensions locales et régionales. a travers ces expériences nous estimons pouvoir montrer la complexité des problématiques patrimoniales et leur diversité en tunisie, ainsi que la diversité des formes prises en charge du patrimoine par les acteurs sociaux organisés avec les limites de cet engagementt sociétal dans la culture et le patrimoine. en plus du travail de la documentation, un travail de terrain sera nécessaire, en tunisie afin de nous mettre à l'écoute du discours associatif même, des formes de légitimation de son rôle, de ses portés, de ses limites et même de ses frustrations, et en france afin de réaliser une étude comparative entre les deux expériences.


  • Pas de résumé disponible.