La thématique de l'Amour dans la mystique iranienne. Le cas de quelques essais d'analyse spirituelle à caractère théosophique.

par Touraj Haghir

Projet de thèse en Études arabes

Sous la direction de Hossein Beikbaghban et de Edgar Weber.

Thèses en préparation à Strasbourg , dans le cadre de École doctorale Humanités (Strasbourg) depuis le 25-10-2010 .


  • Résumé

    Fort plurivoque et peu conceptualisable, le thème de l'amour occupe une place centrale dans la quasi-totalité de la littérature persane. l'une des caractéristiques majeures de celle-ci, de par son caractère mystique, consiste dans le fait que les thèmes, et a fortiori celui prééminent, s'en manifestent en se masquant, s'en dévoilent en se voilant, dans un jeu infini de symboles et métahores ; d'où luxuriance de créations poétiques et littéraires par rapport à la rareté des méditations théoriques et analytiques, la poésie étant la terre propice à la manifestation de 'quelque chose' qui reste peu abordable sur le plan théorique. ce n'est qu'au xième siècle qu'a. ghazzali s'aventure à traiter ce thème d'une autre manière, reprise au fil des siècles par d'autres mystiques. elle consiste à créer des essais qui, au niveau formel, sont tous d'une forme fragmentaire, d'un style laconique, d'une prose généralement rimée (dont la rythmique constitue un chantier d'analyse formelle où comprendre, autrement que sur le plan thématique, le rapport signifiant-signifié dans ces textes), et quant au contenu, comportent un défi perilleux : passer le mystérieux au crible de l'analyse, en mariant indicible et dicible, passionnel et rationnel. puisant dans l'arsenal de notions qui s'originent dans la sagesse antique des iraniens et qui ont connu de diverses variations après l'avènement de l'islam, et tâchant d'y rester 'fidèle', chaque auteur essaye à sa guise d'apporter des nuances et jeter sa propre lumière aux subtilités psychologiques du sujet. notre propos est de les élucider les unes par rapport aux autres ainsi qu'au regard de toute la tradition littéraire où ils s'enchâssent.


  • Pas de résumé disponible.