Réflexions sur l'institution des intendants aux xvii et xviii siècles

par Jalila Hamchi

Projet de thèse en Histoire du droit et des institutions

Sous la direction de Jean-Louis Harouel.

Thèses en préparation à Paris 2 , dans le cadre de École doctorale de droit privé (Paris) depuis le 07-12-2010 .


  • Résumé

    Sur la base d'une importante bibliographie ainsi que des archives nationales et départementales, une approche historique et juridique sera privilégiée, compte tenu de l'importance acquise par cette institution à l'époque dont il est question.l'étude portera sur la fonction de l'intendant, généralisée dans la première moitié du dix-septième siècle sous le ministériat de richelieu. elle consistera à évoquer sa création, le contexte historique dans lequel elle a été créée, à définir le rôle réel de l'intendant qui était superposé aux autorités préexistantes et qui avait atteint une ampleur considérable sous richelieu, à évaluer l'étendue de sa puissance et les causes de l'éclipse de l'institution durant la fronde.le projet de thèse portera également sur les attributions et les prérogatives des intendants qui personnifiaient et matérialisaient un dispositif administratif qui a marqué l'histoire de l'administration. leurs attributions auxquelles sera consacrée une partie de la recherche, s'articulaient essentiellement sur les finances qui constituaient le plus important domaine d'intervention des intendants, la police, notion qui englobait sous l'ancien régime, tout ce qui concernait le bien public et la justice, en ce que l'intendant jouissait d'un pouvoir de contrôle, particulièrement en matière de contentieux administratif qui échappait au contrôle des juridictions ordinaires et dont l'essentiel à l'époque était jugé en première instance, par l'intendant.


  • Pas de résumé disponible.