Le surnaturel dans les contes de fées de 1690 à la fin de la Régence

par Lina Hajoui

Projet de thèse en Littératures française et francophone

Sous la direction de Jean-Paul Sermain.

Thèses en préparation à Paris 3 , dans le cadre de École doctorale Littérature française et comparée (....-2015 ; Paris) , en partenariat avec Formes et idées de la Renaissance aux Lumières (Paris) (equipe de recherche) depuis le 06-11-2009 .


  • Résumé

    La fin de règne de louis xiv, marquée par le développement de pensées rationalistes qui prônent le culte de la raison au dépens de croyances irrationnelles, connaît paradoxalement l'essor d'un nouveau genre littéraire qu'est le conte de fées entièrement dédié aux miracles, prodiges, merveilleux, sacré et autres manifestations du surnaturel. ces contes de fées littéraires proposent une expression du surnaturel héritée du passé mais ne se restreignent cependant pas à un référent. en effet, ces textes hybrides se réfèrent aussi bien aux mythes antiques, qu'aux miracles bibliques ou lais médiévaux, les reprennent, les transforment pour créer un nouveau mode d'expression. en proposant un nouveau rapport au passé et à l'invisible, ces contes, permettent, dans le cadre d'une lecture divertissante et prétendument légère, de mettre à jour d'une part une nouvelle perception du monde et d'autre part de suggérer de nouvelles réponses aux angoisses des lecteurs qui s'interrogent sur le sens de leur existence. il est alors intéressant de comprendre comment la manifestation du surnaturel dans les contes de fées de 1690 à la fin de la régence révèle les influences et héritages antiques, religieux et médiévaux. cette étude permettra également d'expliquer comment ce nouveau mode d'expression établit une nouvelle perception du surnaturel.


  • Pas de résumé disponible.