Nicolas besnier (1685/86-1754) : architecte, orfèvre du roi, directeur de la manufacture royale de tapisseries de beauvais, et échevin de la ville de paris.

par Christophe Huchet de quenetain

Projet de thèse en Histoire de l'art

Sous la direction de Alain Mérot.

Thèses en préparation à Paris 4 depuis le 15-07-2010 .


  • Résumé

    Nicolas besnier est le fils de françois besnier, chef du gobelet du roi, et d'henriette delaunay. son parrain est nicolas delaunay; comme architecte, nicolas besnier fait le voyage en italie d'octobre 1709 à octobre 1712 ; il obtient le premier prix d'architecture de l'académie de saint-luc de rome en 1711.maître orfèvre en 1714, il épouse silvie delabarre. logé aux galerie du louvre à partir de 1718, il est nommé orfèvre du roi par un brevet du 1er septembre 1723. il travaille pour la cour de france, notamment pour le remplacement de la vaisselle ordinaire du roi et pour les affaires étrangères, ainsi que pour le comte de tarroca, le comte de pontchartrain, la duchesse de retz, la duchesse d'harcourt, le maréchal de castries, le duc de bouillon, le duc et la duchesse de levy, horace walpole, gaspard-césar-charles de lescalopier, william bateman, l'église saint-louis-en-l'ile, la cour d'espagne ii devient échevin de la ville de paris au mois d'août 1729. a partir de 1734, et jusqu'en 1753, il est directeur de la manufacture royale de tapisserie de beauvais. il supervise la création de nouvelles tentures par jean baptiste oudry - métamorphoses d'ovide en 1734, verdures fines en 1735-, par charles joseph natoire - histoire de don quichotte en 1735- et par françois boucher - les fêtes italiennes en 1736, histoire de psyché en 1741, tenture chinoise en 1743, les amours des dieux en 1749, la noble pastorale, les fragments d'opéra en 1752. cette période est vraiment 'l'âge d'or' de la manufacture, il quitte son logement aux galeries du louvre en 1739 et il remet son poinçon d'orfèvre le 1er avril 1744.


  • Pas de résumé disponible.