La circulation des Scandinaves dans la Rus' aux IXe-XIe siècles. (sous-titre:) : perspectives comparées avec les fondations scandinaves occidentales : normandie et îles anglo-saxonnes.

par Benoit Humbert

Thèse de doctorat en Histoire, Textes et Documents

Sous la direction de Constantin Zuckerman.

Thèses en préparation à Paris, EPHE , dans le cadre de École doctorale de l'École pratique des hautes études (Paris) depuis le 01-03-2010 .


  • Résumé

    La pénétration des Scandinaves en Russie, qui s’insère dans un vaste mouvement d’échanges qui entre les VIIIe et XIIe siècles fait circuler hommes et biens, apparaît à bien des égards comme un stimulant économique et politique d’envergure dans l’émergence d’organisations politiques et sociales qui aboutirent au développement de centres proto-urbains et du premier État russe. L’objectif de cette étude est donc de s’attacher à travers le traitement des sources historiographiques scandinaves et leur croisement avec les corpus slavon, byzantin et arabo-persan, à l’appréhension des modalités de transport de ces Scandinaves qui empruntèrent la voie de l’Est. Ce traitement nous permettra alors en plus de mesurer la variété et la richesse des contacts et des types de voyages entrepris, de redessiner des itinéraires, et d’appréhender plus en détail de quelle manière l’historiographie envisageait la géographie russe ainsi que le voyage en ces régions.

  • Titre traduit

    The circulation of Scandinavians in Old Rus’ during the 9th-11th centuries. Comparison with the Scandinavian western foundations : normandy and Anglo-Saxon islands.


  • Résumé

    The penetration of the Scandinavians in Russia, which takes place in this vast movement of exchanges between the eighth and twelfth centuries where men and goods where circulating around Europe, appears in many respects as a political and economic stimulus in the emergence of political and social organizations that led to the development of proto-urban centers and to the creation of the first Russian state. So the aim of this study is through the analyze of the Scandinavian historiography and its crossing with the Slavonic, Byzantine and Arabo-persian corpuses, to focus on the transport modalities of these Scandinavians who took the road to the East. This treatment will allow us to underline the wide variety of contacts and journeys undertaken, and in addition to reconstruct itineraries, and to understand in a better way how historiography dealt with Russian geography and with the journey across those regions as a pattern.