La connaissance des lettres à l'école maternelle et ses déterminants

par Suha Helal

Thèse de doctorat en Psychologie

Sous la direction de Annick Weil-Barais.

Thèses en préparation à Angers , dans le cadre de École doctorale Cognition, éducation, interactions (CEI) (Nantes) depuis le 22-12-2008 .


  • Résumé

    L’objectif général de cette thèse est de cerner les déterminants de la connaissance des lettres de l’alphabet en Grande Section de Maternelle (GSM), avant l’enseignement systématique de la lecture. Les lettres étant des formes arbitraires qui ne donnent aucun indice de leur nom ou du son qu’elles représentent, deux types de déterminants sont susceptibles d’intervenir : les capacités cognitives de l'enfant et les conditions d’apprentissage. Une épreuve spécifique de connaissance des lettres (ECL) a été conçue pour évaluer la connaissance des trois composantes des lettres (nom, son et formes) dans des tâches d’identification et de production. Les données recueillies auprès d’un échantillon de 60 enfants valident cette épreuve. L’étude des corrélations entre les scores à des épreuves cognitives (attention, mémoire visuelle et verbale immédiate et différée, apprentissage) et le score à l’ECL ainsi que l’analyse de régression mettent en évidence le rôle prédominant de l’attention. Les conditions de l’apprentissage ont été examinées de manière directe (observation d’une leçon centrée sur l’apprentissage des lettres conduite par un enseignant expérimenté, analyse d’un classeur d’élève et relevé des jeux de lettres présents dans la classe) et indirecte (enquête auprès d’un échantillon de 22 enseignants). La catégorisation des activités proposées aux enfants a permis de concevoir un questionnaire permettant de renseigner les pratiques pédagogiques relativement à l'enseignement des lettres en GSM et de connaître leur opinion sur l’apprentissage des lettres. Les outils d’investigation conçus ouvrent des pistes pour explorer les liens entre activités éducatives et connaissance des lettres.


  • Résumé

    The objective of this thesis is to identify the determinants of the knowledge of the alphabet in Kindergarten, just before the systematic teaching of reading. The letters are arbitrary shapes which give no indication of their name or their sound that they represent, two types of determinants are likely to be involved: the child's cognitive abilities and the learning conditions. A specific test of letter knowledge (ECL) was designed to assess the knowledge of the three components of letters (name, sound and shape) by identification and production tasks. Data collected from a sample of 60 children validate this test. The study of correlations between scores on cognitive tests (attention, immediate and delayed visual and verbal memory, and learning) and the score of the ECL and secondly the analysis of regression highlighted the predominant role of attention. The conditions of learning were examined directly (observation of a lesson focused on letter learning led by an expert teacher, analysis of a student folder and the games in the class) and indirect (survey of a sample of 22 teachers). The classification of activities which are proposed to children helped us in designing a questionnaire to know more about teaching practices concerning letter teaching in Kindergarten and the opinions of teachers about letter learning. The tools designed may lead to further researches for exploring the links between educational activities and letters knowledge