Usages syntaxiques et dialogue parent-enfant. Etude de dyades mère-enfant et père-enfant dans deux activités ludiques

par Julien Heurdier

Thèse de doctorat en Sciences du langage

Sous la direction de Anne Salazar Orvig.

Thèses en préparation à Paris 3 , dans le cadre de École doctorale Langage et langues (....-2015 ; Paris) , en partenariat avec EA 7345 - Corpus, Linguistique, Enonciation, Sens, Textes, Histoire, Interaction, Acquisition (equipe de recherche) depuis le 20-05-2008 .


  • Résumé

    De nombreux chercheurs se sont intéressés aux particularités lexicales et pragmatico-discursives du langage que les parents adressent à leur jeune enfant. La revue de la littérature sur ce point montre qu’il existe tantôt des différences tantôt des ressemblances entre les mères et les pères. Cependant, les caractéristiques syntaxiques du langage qu’adressent les parents à leur enfant font rarement l’objet d’études. Par ailleurs, les études portant sur les effets du dialogue, des genres de discours déployés durant celui-ci et des activités dans lesquelles interagissent les dyades parent-enfant sur le développement syntaxique de l’enfant sont encore peu développées. Cette thèse s’articule ainsi autour de trois objectifs : i) mieux cerner les différences et les similitudes qui existent dans le langage maternel et paternel aux niveaux syntaxique et pragmatico-discursif, et d’en observer l’influence sur le langage de l’enfant, ii) évaluer l’effet de l’activité en cours sur les productions et les conduites de dyades mère-enfant et père-enfant, iii) interroger les liens qui existent entre dimension syntaxique et dimension pragmatico-discursive dans le processus d’acquisition du langage. Sept enfants francophones natifs, âgés de 3 à 4 ans, et leurs parents ont été observés dans deux activités : un jeu symbolique et un jeu de cartes illustrées. Leurs productions ont été analysées au niveau syntaxique, tout en considérant certaines propriétés discursives et pragmatiques liées aux usages de ces productions (statut de l’interlocuteur de l’enfant, types d’activité et aspects pragmatico-discursifs). Nos résultats suggèrent que le statut de l’interlocuteur de l’enfant, associé aux types d’activités et aux spécificités du dialogue, constituent un faisceau de variables qu’il convient de considérer si l’on veut mieux décrire les usages syntaxiques des enfants et la variabilité de ceux-ci.

  • Titre traduit

    Syntactic uses and parent-child dialogue. A study of mother-child and father-child dyads in two playful activities


  • Résumé

    Many researchers have studied lexical and pragmatic-discursive particularities of the language that parents use to address their young child. A literature review shows that there are both differences and similarities between mothers and fathers. However, characteristics of the language that parents use for addressing their child have rarely been studied. Moreover, there is a paucity of studies examining the effects on the child’s syntactic development of dialogue, speech genres and activities during which parent-child dyads interact. This thesis has three goals: i) improve understanding of differences and similarities in the syntactic and pragmatic-discursive aspects of maternal and paternal language and their effect on the child’s language, ii) evaluate the effect of the ongoing activity on the production and the use of mother-child and father-child dyads, iii) investigate the relation between syntactic and pragmatic-discursive dimensions during the language learning process. Seven 3-4 years old native French-speaking children and their parents were observed during two activities: a symbolic play and a picture card game. The syntactic dimensions of their productions were analyzed while considering certain discursive and pragmatic properties related to the use of these productions (status of the child’s interlocutor, type of activity and pragmatic-discursive aspects). Our results suggest that the status of the child’s interlocutor, associated with the type of activity and the dialogue’s specificities, form a body of variables that should be taken into account in order to better describe children’s syntactic uses and their variability.