Les transformations de la fnsea et des structures d'encadrement de l'agriculture (france, 1950-2000).

par Alexandre Hobeika

Projet de thèse en Science politique

Sous la direction de Michel Offerlé.

Thèses en préparation à Paris, EHESS depuis le 18-02-2007 .


  • Résumé

    L'agriculture a subi d'importantes transformations sociales et économiques dans les vingt dernières années et il en va de même dans le champ syndical. la fnsea, toujours majoritaire, fait aujourd'hui face à une opposition renouvelée, se trouve également dominée médiatiquement au niveau national, et confrontée à une reconfiguration de ses alliances politiques principales. elle reste cependant largement dominante aux échelles su-nationales du fait de son grand nombre d'adhérents et de son contrôle quasi-hégémonique des structures d'encadrement de l'agriculture. on voudra étudier les transformations de la fnsea et de ces structures, les organisations professionnelles agricole (opa). pour cela, on s'intéressera aux trajectoires des membres de la ''bourgeoisie agricole'' (maresca), comme révélateurs des modifications de rendements sociaux des postes de dirigeants, et des modalités de reproduction de ce groupe et de ces structures. on s'intéressera également aux relations des différentes fractions de ce groupe avec la bourgeoisie urbaine et aux autres secteurs économiques ainsi qu'à la diversification des compétences acquises dans ces familles. ce travail s'inscrira également dans une perspective de sociologie localisée des pratiques militantes. on procèdera, dans deux départements aux caractéristiques agronomiques contrastées, par plusieurs méthodes : études prosopographiques sur des familles de dirigeants anciens et actuels, par entretiens et par questionnaire pour saisir les évolutions du recrutement social des postes de responsables dans les opa, ainsi qu'enquête ethnographique pour voir le fonctionnement concret de ces structures.


  • Pas de résumé disponible.