La succession du pouvoir politique dans la chine de l'après-mao (1976-2007).

par Chi jen Ho

Projet de thèse en Histoire

Sous la direction de Yves Chevrier.

Thèses en préparation à Paris, EHESS depuis le 03-11-2006 .


  • Résumé

    Pour savoir si l'évolution institutionnelle, question importante de la construction étatique de la chine de l'après-mao, paradoxale dans une situation dont le mouvement dynamique socio-économique accompagne l'absence de mouvement politique, au regard de l'intérêt du pouvoir, pourrait rapprocher la structure politique de l'état et de la société sans que le pouvoir bascule ? nous proposons d'observer la question de la succession et de sa règlementation. deux chemins à suivre : celui de juré, reconstituer le système ''institutionnalisé'' de la nomination des dirigeants, en arrangeant les règles existantes, la charte du parti, les politiques annoncées et les ouvrages de recherche en chine, et celui ''de facto'', montrer la réalité par l'analyse de textes et d'articles dans des revues scientifiques ou des reportages dans les revues de hong kong, des documents soit officiels, soit gardés secrets par le parti, mais circulés discrètement, et des ouvrages d'histoire de la chine, des mémoires d'anciens dirigeants ou de gens proches des dirigeants de haut niveau, donc, cette recherche nous permettra de tester l'hypothèse ci-dessus.


  • Pas de résumé disponible.