''a la recherche de la quatrième génération''. les enfants de la révolution culturelle : de rupture en rupture.

par Yilan Han

Projet de thèse en Sociologie

Sous la direction de Michel Bonnin.

Thèses en préparation à Paris, EHESS depuis le 17-11-2006 .


  • Résumé

    En chine, parmi les cinq générations nommées depuis 1949, la ''quatrième génération'', qui occupe aujourd'hui la plupart des poste importants de la société, est une définition confuse, inadaptée pour certaines études sociologiques. après avoir prouvé l'élasticité des définitions de cette ''quatrième génération'' depuis 1980, où effet d'âge et effet de cohorte ont souvent été confondus, je tenterai de la découper en différentes cohortes afin d'identifier les ''enfants de la révolution culturelle'', qui possèdent des caractéristiques communes issues de leur enfance. pendant la période maoïste, il existait en chine une extrême identité dans tous les sens de la vie : vie privée et vie publique. c'est pour cela qu'une étude psychosociologique contribuerait à trouver les raisons des comportements sociaux communs de la cohorte née pendant la révolution culturelle. cette recherche tente d'expliciter l'empreinte de la ''société-mère'' : l'identité maoïste. la fin de la révolution culturelle et le mouvement étudiant de 1989 seraient alors des ruptures considérables passées sus silence et dont l'influence sur la vie ultérieure n'a pas encore été librement abordée. quels en sont les stigmates ? quels comportements et quelles visions du monde pour ces ''enfants'' ?


  • Pas de résumé disponible.