Le rapport au savoir des femmes a l'epreuve des generations.

par Elisabeth Boisseuil (Hegoburu)

Projet de thèse en Sciences de l'éducation

Sous la direction de Nicole Mosconi.

Thèses en préparation à Paris 10 depuis le 01-12-2006 .


  • Résumé

    La thèse se propose d'étudier la constitution du rapport au savoir des femmes vivant dans une cité hlm de banlieue et issues d'ethnies différentes (europe, pays de d'afrique noire et pays du maghreb). femmes et jeunes filles rencontrées dans ce quartier éprouvent le plus souvent une souffrance plus ou moins intense par rapport à leur désir de savoir entravé, contrecarré, nié pour des raisons diverses, conscientes et inconscientes. cependant certaines d'entres elles, envers et contre tout, réussissent à mener à bien leur projet d'étude ou de formation. ce double constat conduit à poser deux hypothèses : les possibilités ou impossibilités de réaliser leur projet d'étude ou de formation sont liées à la constitution de leur rapport au savoir entendu au sens de jacky beillerot comme <<processus par lequel un sujet à partir de savoirs acquis, produit de nouveaux savoirs singuliers lui permettant de penser, de transformer et de sentir le monde naturel et social>>. la constitution de leur rapport au savoir est influencée par le rapport au savoir des générations qui les ont précédées et en particulier une transmission psychique inter générationnelle s'opère entre les générations de femmes, filles, mères et grand-mères. ces hypothèses nous orientent vers une approche clinique d'orientation psychanalytique /...


  • Pas de résumé disponible.