Recherches sur la fonction de la loi dans la definition et la protection d'une verite historique.

par Mickael Ho foui sang

Projet de thèse en Droit public

Sous la direction de Olivier Cayla.

Thèses en préparation à Paris 10 depuis le 08-01-2007 .


  • Résumé

    Durant les phases de transition politique, une reconnaissance publique de la criminalité politique commise par un etat est souvent nécessaire à la restauration du lien social. cette fonction traditionnellement reconnue à la justice pénale interne et internationale est aujourd'hui parfois assignée à la loi. face au développement contemporain desinterventions législatives en matière d'histoire et de mémoire, il apparaît opportun de s'interroger sur la fonction de la loi dans la définition d'une vérité historique, et ce dans une approche théorique, anthropologique et comparative. la lutte contre négationnisme et la reconnaissance des mémoires blessées sont les objectifs traditionnellement assignés à l'action du parlement en la matière. cette action suscite de vives réactions dans la communauté des historiens soucieux de préserver la liberté de la recherche scientifique. la reconnaissance législative d'un fait historique ne procède-t-elle pas d'une instrumentalisation de l'histoire ? ne témoigne-t-elle pas d'une frénésie de la mémoire et d'une concurrence des victimes ? notre étude entend analyser la possibilité pour la loi, de jouer ou non un rôle efficace dans le domaine de la repentance, et interroger ainsi les rapports qu'entretiennent le droit, la mémoire collective et l'histoire.


  • Pas de résumé disponible.