Damnation(s) au siècle des saints : l'enfer au dix-septième siècle.

par Nourhoda Himich

Projet de thèse en Littératures française et francophone

Sous la direction de Gerard Ferreyrolles.

Thèses en préparation à Paris 4 depuis le 15-11-2006 .


  • Résumé

    Au coeur des interrogations d'un siècle modelé par l'augustinisme, questionnant le tout ou rien du salut ou de la perte individuelle, l'enfer se place à la croisée d'un ensemble de variables tout à la fois rigides et fragiles : un corps de doctrines, ferme sans être ultimement cadenassé, un imaginaire d'épouvante menacé de s'inverser par l'excès, et une langue, jalouse de sa pureté mais inquiète quant à son efficacité. autant d'éléments qui, tous ensemble, posent la question de la représentation infernale. au plan idéologique : son traitement nous permettra de questionner l'emprise du christianisme de la peur. l'apparition de lignes de rupture par rapport à l'orthodoxie trahit-elle une déprise, sous l'influence du libertinage érudit, mais pas seulement, des inquiétudes eschatologiques ? la réversibilité spéculaire entre ici-bas et au-delà, le glissement de l'enfer comme lieu à l'enfer comme péché encouragent une vision dynamique, celle d'un rachat toujours possible. qu'en tirer, au siècle de saint augustin, sur la faute et l'élection ? au plan de l'imaginaire : il s'agira de mettre en tension le syncrétisme de l'objet enfer (en interrogeant ainsi l'attrait et le réinvestissement des hypotextes infernaux au dix-septième siècle, l'état des traductions de virgile, homère ou dante) avec le caractère systémique de sa représentation (la binarité en est-elle la formulation ultime ?) pour sonder sa capacité à se constituer en archétype plutôt qu'en stéréotype /...


  • Pas de résumé disponible.