Poétique de sophocle : le temps tragique.

par Patricia Godard

Projet de thèse en Études grecques et néo-helléniques

Sous la direction de Michel Fartzoff.

Thèses en préparation à Besançon , dans le cadre de ED 38 - Langage, espace, temps, société depuis le 01-10-2010 .


  • Résumé

    Les grecs ont composé des tragédies, mais n'ont jamais défini la notion de tragique. ni aristote ni, plus tard, les théoriciens allemands de la fin du xviii° siècle n'en ont donné de définition claire et unique. pour contourner cette aporie, il convient donc de se reporter aux textes eux-mêmes, ceux de sophocle en particulier, peu spectaculaires par réputation. comment le tragique s'exprime-t-il dans cette retenue ? il faut y réfléchir en considérant l'œuvre comme 'une combinaison dynamique de matériaux', selon l'expression de georges forestier, et observer la manière dont se mêlent organisation structurelle de l'intrigue, interventions des personnages et expression des émotions, dans le but de faire émerger le sens à partir de la forme. cette démarche visant à établir une poétique de sophocle se justifie pleinement si l'on pense que la tragédie est fondée par sa cause finale, que paul ricoeur a appelé sa 'fin qualifiante'. le dénouement constitue le sujet véritable de l'œuvre, la cause cachée des actions et des discours des personnages, à partir de laquelle est construit à rebours un enchaînement de causes et d'effets. il s'agit donc de mettre à jour la manière dont sophocle organise cette logique de l'action dont découle le dénouement tragique. le lexique du temps offre à cet égard un moyen concret et fiable pour définir le tragique. dans l'alternance des épisodes et des stasima, ce vocabulaire sert au soulignement de l'action, marque son imminence et imprime un rythme. l'intrication des temps passé, présent, futur, la double temporalité intra et extra-scénique, divine et humaine, transparaissent dans les mots qui disent le temps : sa mesure, sa progression, son bouleversement, la rapidité ou la lenteur de l'accomplissement des événements sont autant d'éléments qu'il convient d'analyser pour cerner le tragique qui émane directement du texte. l'enquête commencera par une étude lexicale avant d'observer l'expression des personnages et la structure d'ensemble.


  • Pas de résumé disponible.