Saint-étienne, une ville de football : 'le monde social des ultras', l'imaginaire collectif des supporters de l'asse

par Bérangère Ginhoux

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de Michel Rautenberg et de Thomas Bujon.


  • Résumé

    Ma recherche porte sur l'engagement des supporters de football et principalement des supporters ultras1. il s'agit de comprendre ce que signifie être supporter ultra et ce que représente cet engagement par rapport au reste de la vie du supporter. j'interroge l'engagement du supporter ultra en appréhendant celui-ci en tant qu'acteur d'un monde social (a. strauss, h.s. becker), 'le monde social des ultras'. ainsi, mon travail comprend avant tout une analyse descriptive de ce monde avec pour intérêt les actions des supporters, leur discours et leurs interactions avec les autres acteurs de ce monde social (autres supporters, forces de l'ordre, responsables de la sécurité des stades, stadiers, etc.). ma recherche accorde en effet aussi une place importante à l'analyse des pratiques d'encadrement (policiers, stadiers, etc.) spécifiques au monde social des ultras. il s'agit de décrire et d'analyser les interactions entre ces différents acteurs afin de saisir au mieux ce que signifie être supporter ultra et comprendre ce qui se joue dans 'le monde social des ultras'. il convient de montrer comment chaque acteur de ce monde négocie (a. strauss), ajuste et adapte son comportement par rapport à celui des autres. j'entends donc saisir les actions des supporters ultras, supporters adverses et personnes chargées de l'encadrement en situation et en interaction. ainsi mon travail de thèse comprend une analyse descriptive du monde social des ultras, un questionnement sur l'inscription du supportérisme ultra dans l'espace public urbain et une ethnographie des pratiques des personnes chargées de l'encadrement. j'ai pour terrain d'enquête principal la situation du supportérisme ultra stéphanois et ai réalisé un travail de terrain dans le cadre de l'eurofoot 2008 à genève en suisse (observation directe au sein d'équipes de spotters). d'un point de vue méthodologique je travaille par observation participante lors des matchs à domicile et de certains déplacements et réalise des entretiens avec des supporters ultras et des personnes chargées de l'encadrement (policiers, gendarmes mobiles, ex. r.g, stadiers). (1) le plus souvent organisés en association de loi 1901, les supporters ultras sont donc membres de groupes ultras. ils ont de 15 à 25 ans pour les plus actifs et possèdent un local. leur principale activité est l'animation de la tribune à travers les chants et les tifos. ils sont engagés de manière extrême, partisane et passionnée pour leur club et sont présents aux matchs à domicile comme à l'extérieur. le supportérisme ultra correspond au modèle de supportérisme italien.


  • Pas de résumé disponible.