Etude fonctionnelle des indefinis quiconque, quelconque

par Alexander Guryev

Projet de thèse en Sciences du langage

Sous la direction de Florence Lefeuvre et de Marie-José Béguelin.

Thèses en préparation à Paris 3 en cotutelle avec l'Université de Neuchâtel (Suisse) , dans le cadre de École doctorale Langage et langues (....-2015 ; Paris) , en partenariat avec Systèmes linguistiques, énonciation et discours (Paris) (equipe de recherche) depuis le 19-10-2010 .


  • Résumé

    Dans notre travail de recherche, nous étudierons les indéfinis en –conque. afin d'arriver à notre but, nous procéderons par deux étapes : d'abord, nous étudierons la série – conque en tant que membre de la famille des indéfinis en *-kw (indice de l'appartenance d'une langue à la famille indo-européenne) ; et puis, nous ferons une analyse de l'assertion de ces indéfinis dans les phrases afin de relever leurs fonctions syntaxiques et sémantisme. au cour de la réalisation de la première étape, nous nous poserons les questions suivantes : - pourquoi est-ce qu'on peut classifier les termes en – conque comme des indéfinis ? – quelle est l'origine de la série – conque ? au cours de la deuxième étape, nous ferons une étude de l'assertion de 'quiconque', 'quelconque' dans les phrases et nous examinerons leurs fonctions syntaxiques et sémantisme. nous aborderons les problèmes suivants : - quel est le sémantisme de la série – conque ? – quelles sont les conditions d'assertion pour 'quiconque' et 'quelconque' dans la phrase ? – quelles opérations mentales sont à la source du fonctionnement de la série – conque ? conformément à ces questions nous étudierons ces termes dans trois approches : - approche logique ; - approche syntaxique ; - approche comparative. avec une approche logique, nous verrons quel est le rôle de ces termes dans le système des indéfinis en français. pour cela, nous étudierons le système des indéfinis français à partir de la carte implicationnelle de haspelmath. en analysant syntaxiquement ces indéfinis, nous partirons d'un schéma fonctionnel en – que proposé par pierre le goffic. enfin, nous effectuerons une approche comparative où nous étudierons les opérations mentales qui sont requises pour le fonctionnement de la série en – conque. de cette façon, nous envisageons de faire une étude fonctionnelle de ces termes sous divers angles et dans ses différents aspects afin d'établir les contextes de leur assertion et voir leur fonctionnement par rapport à d'autres séries des indéfinis en français.


  • Pas de résumé disponible.