Ouvrir la philosophie aux jeunes en formation professionnelle

par Marie Kerhom (Gosselin)

Projet de thèse en Sciences de l'éducation

Sous la direction de Etienne Richard et de Michel Sasseville.

Thèses en préparation à Montpellier 3 en cotutelle avec l'Université du quebec canada , dans le cadre de Langues, littératures, cultures, civilisations - ED 58 depuis le 10-10-2010 .


  • Résumé

    Dans le cadre français de l'enseignement professionnel des jeunes, spécifique car à la fois général, théorique et pratique, l'objet de la recherche sera de s'interroger sur la pertinence d' y introduire ou non la philosophie. l'hypothèse que je souhaite vérifier est celle-ci: la philosophie serait propice au cursus éducatif en études professionnelles car elle permettrait le développement de compétences et de capacités nécessaires à cette formation. elle favoriserait en particulier l'aiguisement de l'esprit critique et, par là même, celui du jugement pratique qui en est un produit. cette perpective de recherche s'intéressera donc d'abord aux référentiels et instructions officielles afin de cerner la finalité de cet enseignement. puis il me faudra analyser la cohérence entre les moyens employés et les buts poursuivis. s'il s'avère qu'il existe des lacunes, il me faudra les identifier et voir si la philosophie peut venir les combler ou dans le cas d'une adéquation des moyens aux fins, si elle peut étayer la finalité de cet enseignement. l'analyse de pratiques philosophiques en classes de formation professionnelle, l'examen des différentes instructions officielles de cet enseignement et les ouvrages de référence des différents courants de pratiques philosophiques dites « nouvelles » me permettront enfin de déterminer si l'introduction de la philosophie auprès de ce public d'élèves est une démarche légitime et appropriée. ma recherche permettra ainsi de faire avancer la réflexion sur le sujet complexe de la philosophie en enseignement professionnel


  • Pas de résumé disponible.