L'art de la rédaction chez les arabes anciens : 'abad al-katib' d'ibn qutayba comme exemple

par Nour el houda Bourahla (Ghediri)

Projet de thèse en Études arabes et islamiques

Sous la direction de Marie-thérèse Urvoy.

Thèses en préparation à Bordeaux 3 , dans le cadre de Montaigne-Humanités depuis le 14-10-2010 .


  • Résumé

    Certains ecrivains arabes anciens ont ete soucieux, afin de codifier la prose sous forme de theories critiques, de mettre en place des regles strictes semblables aux regles existant pour la poesie. dans cette these, notre objectif est donc de proposer une lecture analytique et critique de l'approche de l'un d'entre eux, ibn qutayba, qui a vecu a l'epoque abbasside, ainsi que des problemes que souleve cette approche une fois liee a la vision moderne de l'etude des textes litteraires. ce projet va mettre en lumiere les raisons qui ont pousse ibn qutayba a tenter de definir une methode de redaction stricte et rigoureuse pour la prose, et a quel point il a reussi dans cette tache. plus precisement, il s'agit de questionner, du point de vu de la critique litteraire moderne, le contenu de son approche sur la prose ainsi que de determiner en quoi elle a de la valeur pour la litterature arabe aussi bien a l'epoque abbasside qu'aujourd'hui. une telle tache nous oblige a etablir le lien entre le passe et le present en nous interrogeant sur le rapport entre l'environnement socioculturel et le texte litteraire, ainsi qu'entre les visions ancienne et contemporaine de l'analyse et la production du texte litteraire. ces explications revetent un interet certain aussi bien pour notre experience que pour le compte des etudes arabes.


  • Pas de résumé disponible.