Le discours critique chez Ibn Qutayba dans Adab Al-Katib

par Nour el houda Bourahla (Ghediri)

Thèse de doctorat en Études arabes et islamiques

Sous la direction de Marie-Thérèse Urvoy.

Thèses en préparation à Bordeaux 3 , dans le cadre de Montaigne-Humanités depuis le 14-10-2010 .


  • Résumé

    Lors de son apparition autour de l’année 236H/850 Adab al-kâtib était une œuvre unique en son genre, jugé comme l’un des ouvrages incontournables en matière de philologie arabe. Écrit par Ibn Qutayba, l’un des plus érudits des philologues, non pas de l’époque abbasside uniquement, mais aussi de toute l’Histoire de la littérature arabe, ce dernier n’hésite pas à soulever un défi de taille. En effet, sa tentation à mettre en place des paramètres destinés à la critique de la prose, à l’instar de la poésie, a tout particulièrement attiré notre attention, de même que le procédé qu’il a suivi pour parvenir à ses fins. Dans ce présent travail, notre souci sera alors centré sur les raisons l’ayant poussé à élaborer un tel projet, sur les spécificités de son discours critique, jugé souvent strict et rigoureux, sur sa propre méthode dans la critique de la prose, et sur le degré de réussite d’un tel essai. S’agit-il d’une théorie fondée sur une base solide ? Et où se manifeste l’innovation dans l’approche critique de cet auteur ? Seule une étude approfondie de l’œuvre de cet écrivain, en particulier, et du patrimoine arabe en lien avec lui, en général, peut nous indiquer la voie qui nous permettra de nous approcher de notre objectif.

  • Titre traduit

    The critical discourse of Ibn Qutayba in Adab al-kâtib


  • Résumé

    Summary On its appearance around the year 236H/850, Adab al-kâtib was a unique piece of work and was considered as one of the essential artworks in Arabic philology. Written by Ibn Qutayba, one of the most learned philologists, not only from the Abbasid Era, but also from the whole history of Arabic literature, he does not hesitate to pose a significant challenge. His temptation to set up parameters for criticism of prose, such as poetry, attracted our attention, as did the process he followed to achieve its aim. In this work, our interest will then be centered on the reasons which led him to elaborate such a project, on the specificities of his critical discourse, often judged strict and rigorous, on his own method in the criticism of prose, and on the degree of success of such a trial. Is it a theory based on a strong basis? And where does the innovation in the critical approach of this author manifest itself? Only an in-depth study of the work of this writer, particularly, and the Arab heritage in relation with it, generally, can indicate the path that will enable us to approach our goal.