Quelles sont les stratégies de communication utilisées par nos personnalités médiatiques pour contourner les médias traditionnels ? (trois catégories d'exemples illustrent le sujet : deux hommes politiques, deux responsables de la société civile, un acteur ou un écrivain connu).

par Laura Bagalino (Goldberger)

Projet de thèse en Arts du spectacle

Sous la direction de Marc Hiver.

Thèses en préparation à Paris 10 , dans le cadre de Ecole doctorale Lettres, langues, spectacles (Nanterre) depuis le 08-12-2010 .


  • Résumé

    Premières pistes : distinguer les médias traditionnels des nouveaux médias. les outils du web sont en évolution constante. les techniques journalistiques ont considérablement évolué : quel est l'impact de ce changement sur les usages de la communication politique ? est-ce que la technique influence la société ? contexte : les «midterms» du mandat obama ont mis en évidence des pratiques nouvelles concernant les porte-paroles des partis qui ont utilisé twitter ou les blogs pour s'exprimer. evitent-ils les journalistes ? vivent-ils dans la suspicion du détournement de leur discours ? les sites web politiques donnent le sentiment d'avoir inauguré « l'auto-interview » ? sommes-nous encore dans ce que guy lochard appelle « la défiance critique » ? référence en ligne : http://hal.archives-ouvertes.fr/docs/00/00/15/76/pdf/recherche_francaise.pdf (page consultée le 17/11/2010). comment communiquent en france les leaders des grands partis ? quelle part donnent-ils aux médias traditionnels (presse, radio, t.v.) dans leur communication ? comment s'organisent-ils autour des nouveaux médias et comment s'en emparent-ils ? (presse en ligne, presse sur le mobile, twitter, lettres et blogs personnalisés, etc.) les échéances présidentielles de 2012 vont mettre en avant la scénarisation et le discours des leaders politiques de chaque grand parti ; ce sera l'occasion de vivre en temps réel les rapports hommes politiques-journalistes et surtout d'identifier les diverses stratégies de communication. - question implicite : le 4ème pouvoir a t-il encore ce rôle privilégié de médiateur et d'expert entre le public et les instances politiques ?


  • Pas de résumé disponible.