Logique de domination et d'émancipation : imaginaire colonial et égalité. la société postcoloniale du long dix neuvième siècle haïtien

par Jean Gustinvil

Projet de thèse en Philosophie politique et juridique

Sous la direction de Étienne Tassin.

Thèses en préparation à Paris 7 depuis le 15-10-2010 .


  • Résumé

    Haïti a acquis son indépendance en 2004 au prix du sang. vivre libre ou mourir ! sortir de l'esclavage a un prix. cette détermination qui se traduit dans des cris et des actes, les amenés à jouer l'esclavage contre la mort dont le résultat, après 14 ans de lutte, est la conquête de l'indépendance. cette guerre sans merci est animée d'une force de détermination jamais vue qui permet la réalisation de la conquête de la précieuse liberté. et pourtant, une fois l'indépendance conquise, pendant plus de deux siècles, dans ce nouveau monde, la masse des nouveaux libres : les paysans sans terre, les bossales, les vagabonds, continuent à occuper la scène publique sous l'étendard de la révolution. d'où, au lendemain de cette indépendance se dessinent d'autres scènes révolutionnaires qui surviennent à chaque fois au nom des principes de la révolution. tout se passe comme si la révolution serait inachevée ! de deux choses l'une : soit la liberté conquise apparaît comme un leurre aux yeux de la masse de paysans sans terre, en ce sens, elle se trouverait vidée de son contenu radical (égalité de n'importe qui avec n'importe qui) au profit de l'institutionnalisation (entre autres des signes de distinctions du système colonial dont la couleur épidermique) ; soit, une telle situation n'est pas une particularité de la révolution haïtienne, car, aucune révolution en général n'est capable d'accomplir une fois pour toute, ce dont pourquoi elle a été faite. en ce sens, la révolution haïtienne comme toute révolution porte en elle-même les principes de son autodestruction. en effet, en ce qui concerne la révolution haïtienne, elle se trouverait dévoyée dans les pratiques quotidiennes des pouvoirs assurant la gestion des héritages de cette révolution et de sa liquidation. l'occupation de l'espace public par des paysans armés ou des groupes armés donnant naissance à des scènes de pillage semble traduire une certaine crainte. il faudrait attendre l'arrivée des forces de l'occupation en 1915 américaine pour que l'on parvienne à établir une stabilité politique.


  • Pas de résumé disponible.