Les Juges africains à la Cour internationale de Justice

par Amenan Juliette Gnan-Kouassi

Projet de thèse en Droit international

Sous la direction de Christian Mestre.

Thèses en préparation à Strasbourg , dans le cadre de École doctorale Droit, science politique et histoire (Strasbourg) depuis le 10-12-2010 .


  • Résumé

    Principal organe judiciaire des Nations Unies et organe du droit international public, la Cour internationale de Justice se compose de Juges élus par les États, ou choisis par les parties à un différend. Malgré le caractère mondial de la Cour par sa diversité culturelle, ces différents modes de désignation de ses membres ont toujours fait l’objet de critiques à cause de la primauté du facteur politique qu’ils intègrent. Ceux des membres du continent africain (Afrique et Madagascar) aura la particularité de l’implication de toute une Organisation régionale : l’Union Africaine à travers son Comité ministériel des candidatures dans le système international. Plusieurs interrogations se posent dont l’accès des candidats africains à la Cour mondiale (le continent possédant, 54 États) ainsi que leur contribution dans la réalisation de sa compétence matérielle, de manière collégiale ou individuelle. Partant d’analyses sociologiques et juridiques, cette étude dont le thème est mentionné ci-dessus, s’attachera à montrer la contribution des membres africains dans la formation du corps de magistrats indépendants et au développement du droit international.

  • Titre traduit

    Africans Judges at International Court of Justice


  • Pas de résumé disponible.